Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Levée de la grève

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…

La maison Le Nid de Val-D'Or

Levée de la grève

Après plus de quatre mois de grève, les travailleuses de la maison d’hébergement « Le Nid » sont de retour au travail depuis le 17 août, 19 h 30. Réuni en assemblée générale le19 août en soirée, le comité exécutif a expliqué le dénouement du dossier survenu ces derniers jours. « Le 9 juillet dernier, le syndicat a déposé une offre finale à l’employeur, laquelle a été rejetée du revers de la main », d’expliquer M. Vincent Noël, conseiller syndical à la FSSS-CSN affecté à la négociation. S’en sont suivies plusieurs tentatives syndicales infructueuses de rapprochement qui se sont avérées vaines », d’ajouter M. Noël. Devant cet état de fait, le 11 août dernier, les membres présents à l’assemblée ont rejeté massivement une proposition provenant du conciliateur du ministère du Travail. Le lendemain, le syndicat des travailleuses en maison d’hébergement pour femmes victimes de violence de la Vallée-de-l’Or–CSN soumettait à la nouvelle ministre du Travail, madame Lise Thériault, une seconde demande de référer le différend à l’arbitrage. Le 16 août 2010, la ministre a pris la décision de soumettre le dossier à l’arbitrage nous conduisant à l’obtention de la première convention collective. Sur réception de l’avis ministériel, comme il s’y était engagé, « le syndicat mettait fin au conflit le 17 août 2010 à compter de 19 h 30 », poursuit la secrétaire du syndicat, madame Natacha Dubé. Maintenant, nous devons discuter avec l’employeur, lundi prochain, afin de convenir d’un protocole de retour au travail et de solutionner certaines plaintes survenues en cours de conflit. « S’il subsistait une mésentente, celle-ci serait soumise au même arbitre qui sera nommé au dossier devant ficeler le contrat de travail », de conclure Vincent Noël. Les services à la clientèle, autres que ceux offerts à la maison d’hébergement tout au long du conflit, pourront reprendre leur cours normal lorsque l’employeur en déterminera la date.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket