PERSPECTIVES CSN

Jeunes

L'heure est à l'action

Partager

Depuis leur élection en septembre 2014, les nouveaux membres du comité national des jeunes CSN ont développé un plan d’action costaud incluant plusieurs volets, dont l’analyse de sujets qui touchent les jeunes, la représentation politique, l’information, la formation politique et l’organisation d’événements.

Cette année, l’École de la relève syndicale CSN a renouvelé son image et son contenu. Encore une fois, la formation donnée et organisée par les membres du comité a remporté un franc succès, l’été dernier. Les deux sessions ont rassemblé plus de 50 participantes et participants qui ont été initiés aux bases du syndicalisme et aux valeurs de la CSN. Cet événement semble répondre à plusieurs enjeux soulevés par les jeunes tels que l’importance de les informer sur l’histoire du mouvement syndical ainsi que sur leur nécessaire mobilisation pour qu’ils puissent participer aux diverses instances syndicales et s’impliquer dans les structures syndicales.

Conciliation famille-travail-études

Tout en contribuant à une recherche sur la conciliation études-travail, le comité prépare une activité sur la conciliation famille- travail-études en collaboration avec le comité national de la condition féminine. L’analyse qui a suivi l’enquête sur l’organisation du travail à la CSN et la revue de la littérature nous démontrent la nécessité d’approfondir cette notion pour ensuite sensibiliser les syndicats à cet enjeu. D’ailleurs, la CSN fait partie de la Coalition en conciliation famille-travail-études qui réclame l’adoption d’une loi-cadre. Celle-ci devrait obliger tous les milieux de travail et les établissements d’enseignement à réaliser une démarche assurant la prise en compte des besoins en cette matière. Les mesures de conciliation pourraient viser la réduction du temps de travail, l’ajout de congés pour obligations familiales, l’affi­chage des horaires de travail au moins une semaine à l’avance, le droit de refuser de faire des heures supplémentaires et d’autres types de mesures comme un accès facilité aux services de garde éducatifs.

Un événement attendu

Le 6e Rassemblement des jeunes se tiendra à l’automne 2016. C’est lors d’une rencontre à laquelle participaient le 8 octobre dernier les représentants des comités jeunes régionaux et les responsables politiques du mouvement que les grandes orientations de l’événement ont été définies. Cette rencontre annuelle permettra de dégager des pistes d’action propres aux préoccupations des jeunes.

Des collaborations fructueuses

La consultation gouvernementale sur la nouvelle politique jeunesse, qui s’est tenue le 24 septembre, a été l’occasion de renforcer nos collaborations avec les autres groupes de jeunes progressistes, particulièrement ceux des autres organisations syndicales. D’ailleurs, les jeunes de ces organisations souhaitent inclure un volet jeunesse aux états généraux sur le syndicalisme projetés.

Actif, présent dans le mouvement, mobilisé et souhaitant fournir les meilleurs outils aux jeunes militants, le comité national des jeunes est présent sur Facebook et sur le web, il vous invite à le suivre de près. Ses représentantes et représentants participeront aux congrès des conseils centraux ce printemps, ce sera l’occasion de les rencontrer.


Les membres du comité national des jeunes CSN souhaitent remercier chaleureusement Mathieu Lafleur qui nous quitte après quatre années au comité. Merci, Mathieu, pour ton implication, tu vas nous manquer !

← Précédent À la défense du droit de grève 1 janvier 2016
Suivant → Des conditions bien relevées 1 janvier 2016