Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

L’inquiétude ne s’estompe pas à l’annonce présumée d’une entente avec le gouvernement du Québec

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Alcoa

L’inquiétude ne s’estompe pas à l’annonce présumée d’une entente avec le gouvernement du Québec

Le Syndicat national des employés de l’aluminium de Baie-Comeau (CSN) et le Conseil central Côte-Nord (CSN) sont heureux de constater que la Chambre de Commerce de Manicouagan et la Conférence régionale des élus de la Côte-Nord sont désormais de notre avis. Ils estiment essentielle la modernisation de notre usine dans la négociation entre Alcoa et le gouvernement du Québec pour maintenir une tarification préférentielle de l’électricité.

Cependant, les inquiétudes demeurent grandes quant au résultat de cette négociation entre Alcoa et le gouvernement du Québec.

En effet, si le passé est garant de l’avenir, il y a de quoi s’inquiéter. Rappelons simplement les reports de modernisation de l’usine de Baie-Comeau malgré des ententes qui semblaient bien ficelées. Dans ce contexte, nous invitons le gouvernement à être très vigilant. Il faut prévoir des garanties suffisantes pour obtenir une modernisation de l’usine de Baie-Comeau.

Il faudrait éviter qu’à la faveur d’un contexte préélectoral, l’éventuelle annonce soit insatisfaisante et présentée comme un bon « deal ». Il est de la responsabilité du gouvernement de mettre en place les leviers nécessaires pour garantir que la modernisation tant attendue se réalise.

Il faut s’assurer que par les tarifs d’électricité, les trois (3) usines d’Alcoa au Canada soient liées par l’entente et que des investissements soient bel et bien réalisés à Baie-Comeau.

« Les travailleurs ont fait de nombreuses concessions pour permettre la modernisation de l’usine et attendent un retour d’ascenseur qui sera également bénéfique pour toute la population » a déclaré monsieur Michel Desbiens, président du Syndicat national des employés de l’aluminium de Baie-Comeau (CSN)

À l’annonce d’une entente qui nous semble imminente, nous serons très vigilants et saurons dénoncer tout écart par rapport à ce que nous réclamons depuis plus de 10 ans déjà.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket