L’opposition aux CHSLD en PPP s’étend à d’autres régions et lance un manifeste

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des autobus R.M.–CSN et le Syndicat d’Autobus Terremont Ltée–CSN ont…
Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale ce 3 février en début d’après-midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus…
La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

Avec ses alliés des autres grandes centrales syndicales et les organismes de défense des chômeurs, la…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Ce 2 février à midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus B.R.–CSN et le Syndicat…
Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Réunis en assemblée générale le 31 janvier 2023, les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants…

Après la Montérégie, Laval

L’opposition aux CHSLD en PPP s’étend à d’autres régions et lance un manifeste

 

Guillaume Hébert, IRIS

 

Francine Lévesque, présidente FSSS–CSN

 

La coanimatrice de la soirée, Chantal Martin, de la FIQ avec Benoît Bachand de la firme MCE Conseils

Réunies à Longueuil pour un cinq à sept citoyen sur les services publics de santé offerts aux personnes âgées, une centaine de personnes ont été invitées à signer un manifesteet à soutenir les revendications de la Coalition pour des CHSLD publics.

Les membres de cette nouvelle coalition, qui prend le relais de la Coalition Montérégie sans PPP, réclament du gouvernement qu’il reprenne la gouverne du CHSLD Saint-Lambert-sur-le-golf, qu’il tienne une commission parlementaire sur le recours au mode de réalisation en partenariat public-privé (PPP) pour les CHSLD et qu’il suspende le processus d’attribution des contrats pour quatre autres projets de CHSLD en PPP prévus en Montérégie et à Laval. La Coalition favorise la gestion publique de tout projet impliquant des soins quotidiens aux personnes âgées en perte d’autonomie.

Convaincue qu’un bilan honnête et transparent du projet-pilote du CHSLD Saint-Lambert-sur-le-golf révélerait que les contribuables y perdent au change, la Coalition pour des CHSLD publics demande que le Vérificateur général du Québec fasse enquête sur le recours au mode de PPP pour la réalisation des CHSLD. De plus, considérant qu’Infrastructure Québec a manqué à son devoir d’objectivité dans ses analyses comparatives passées, la Coalition réclame que son mandat soit modifié de manière à exclure la proposition du mode de réalisation en PPP pour les projets de CHSLD.

Ce cinq à sept citoyen se tient un an après l’ouverture du CHSLD Saint-Lambert-sur-le-golf, le premier réalisé en PPP au Québec. Annoncé comme un projet-pilote, il n’a fait l’objet d’aucun bilan sérieux malgré les nombreuses critiques qu’il a soulevées de différentes sources. Quatre autres projets de même nature ont depuis été annoncés pour répondre aux besoins d’hébergement à Saint-Jean-sur-Richelieu, Granby, Châteauguay et Laval.

L’événement a donné la parole aux représentants des groupes communautaires et des syndicats préoccupés par la privatisation des services aux personnes âgées, des familles hébergées au CHSLD en PPP, d’organisations nationales de défense des services publics ainsi qu’aux députées Martine Ouelletet Carole Poirier. Cette dernière, qui est porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés, a d’ailleurs récemment demandé la tenue d’une commission parlementaire pour faire le bilan du premier projet de CHSLD en PPP.

À propos de la Coalition pour des CHSLD publics

Les membres de la Coalition pour des CHSLD publics sont : l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ-Montérégie), la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie (TCGF-M), la Fédération de la santé du Québec (FSQ-CSQ), la Table régionale des organismes communautaires et bénévoles de la Montérégie (TROC), l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec – FIQ, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-FTQ) et le Syndicat des enseignants du Haut-Richelieu (CSQ). Ils réclament que les CHSLD soient gérés par le secteur public pour s’assurer que les soins requis par la clientèle âgée soient offerts par du personnel qualifié et en nombre suffisant, selon les standards établis.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket