Mai 2003 – À l’occasion de la fête des Travailleuses et des Travailleurs – Un appel à maintenir la vigilance contre les idées de droite

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des autobus R.M.–CSN et le Syndicat d’Autobus Terremont Ltée–CSN ont…
Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale ce 3 février en début d’après-midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus…
La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

Avec ses alliés des autres grandes centrales syndicales et les organismes de défense des chômeurs, la…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Ce 2 février à midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus B.R.–CSN et le Syndicat…
Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Réunis en assemblée générale le 31 janvier 2023, les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants…

Mai 2003 – À l’occasion de la fête des Travailleuses et des Travailleurs – Un appel à maintenir la vigilance contre les idées de droite

Dans Lanaudière

À l’occasion de la fête des Travailleuses et des Travailleurs Un appel à maintenir la vigilance contre les idées de droite

C’est sur le thème Virage à droite interditque se tiendront les activités du premier mai cette année. Ce choix de thématique qu’a fait la CSN, avec ses partenaires syndicaux et ceux du mouvement communautaire, reflète bien la vigilance qu’entendent maintenir les organisations progressistes contre la montée de la droite politique.

Tous les combats menés par les travailleuses et travailleurs ont d’abord eu pour objectif de briser le cercle de la misère, de s’attaquer aux conditions que les classes dominantes imposaient à la majorité de la population. En luttant pour l’instauration de lois qui assurent la liberté d’expression et d’association, de même que l’accès gratuit et universel à des services essentiels, en étant le fer de lance des batailles contre l’arbitraire patronal autant qu’étatique, le mouvement ouvrier a largement contribué à façonner des sociétés plus équitables.

Mais depuis plusieurs années, les idées néolibérales remettent en cause ces conquêtes populaires. Au Québec, la dernière campagne électorale a été l’occasion de l’affirmation de cette idéologie qui traverse plus d’un parti politique. Privatisation de pans entiers des services publics, attaques aux lois régissant les relations de travail ou assurant des revenus minimaux aux individus, fin de l’expansion du réseau des centres de la petite enfance pour favoriser les garderies privées, gel de tous les budgets autres que ceux de la santé et de l’éducation : autant d’enjeux qui ont été au cœur du débat électoral et qui, à des degrés divers, tendent à faire basculer le type de société dont le Québec s’est doté depuis plus de quatre décennies.

Le premier mai, cette année, prend donc la forme d’un appel à maintenir et à renforcer notre capacité collective à réagir aux menaces que représentent les projets de droite.

Ce premier mai est également le début de la campagne de changement d’allégeance syndicale dans l’industrie de la construction. Dernièrement la firme de sondage CROP a effectué un sondage auprès de tous nos membres dans la région de Lanaudière et c’est à 99 % que tous se sont dits satisfaits des services rendus par la CSN-Construction et par le Conseil central Lanaudière (CSN), et ce, que ce soit pour des problèmes avec la CSST, l’assurance-emploi ou tout autre dossier. La CSN-Construction est la seule organisation qui défraie 80 % des expertises médicales lorsqu’un travailleur accidenté est aux prises avec la CSST. Aussi, lorsqu’un travailleur a besoin de services juridiques dans une cause reliée au travail, avec la CSN-Construction, il sera représenté et ne paiera aucuns frais.

La CSN-Construction invite donc toutes les travailleuses et travailleurs de l’industrie de la construction à joindre les rangs de la centrale au Québec qui défend le mieux leurs intérêts. Rappelons qu’à la suite de la période de maraudage dans ce secteur, qui s’étendra du 1er au 31 mai 2003, il y aura un vote provincial sur l’allégeance syndicale les 5, 6 et 7 juin 2003.

Pour souligner le 1er Mai, le Conseil central de Lanaudière (CSN) organise un « 5 à 9 » au bar Le Vibes, 130 Lajoie Sud à Joliette. Vers 17 h 30, M. Daniel Tessier, président du Conseil central, puis Mme Lise Poulin, secrétaire générale au comité exécutif de la CSN, s’adresseront aux militantes et aux militants. Vers 18 h commencera la partie animation avec différents jeux. À 19 h, un buffet sera servi. À 19 h 30, il y aura du karaoké ainsi qu’un tournoi de pool mixte, toujours avec prix de participation. Pour terminer, les gens danseront au son de la musique. Le Conseil central Lanaudière (CSN) attend environ 200 personnes à cette fête.

Source : CSN — 01-05-2003 Pour information : Anick Perreault, vice-présidente, Conseil central de Lanaudière (CSN) (450) 759-0763 Serge Langlois, président, Syndicat de la Construction de Lanaudière (CSN) (450) 759-1316

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket