Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Mai 2003 – Plus de 20 000 personnes signent la pétition pour appuyer les grévistes de Radio – Nord Communications

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Mai 2003 – Plus de 20 000 personnes signent la pétition pour appuyer les grévistes de Radio – Nord Communications

Un citoyen sur cinq insatisfait des services offerts par l’entreprise

Plus de 20 000 personnes signent la pétition pour appuyer les grévistes de Radio-Nord Communications

Le Syndicat des employés en communication de l’Abitibi-Témiscamingue (SECAT-FNC/CSN) dévoile les résultats de la pétition lancée le 7 janvier, réclamant l’amélioration des services offerts par Radio-Nord Communications, en Abitibi-Témiscamingue.

Au total, plus de 20 000 signatures ont été amassées aux quatre coins de la région et ce, en seulement trois mois. La moitié a été recueillie dans le secteur de Rouyn-Noranda, plus de 5000 noms ont été obtenus en Abitibi-Ouest et au Témiscamingue et autant dans les secteurs de Val-d’Or et d’Amos.

Plusieurs signatures ont été obtenues lors d’événements majeurs qui rassemblaient des gens de partout dans la région (matchs de hockey, Festival de la motoneige, etc…). De plus, la pétition a circulé auprès de tous les syndicats de l’Abitibi-Témiscamingue.

La réaction des gens que nous avons rencontrés a toujours été instantanée. Tous reconnaissent que les services n’ont cessé de se détériorer au cours des dernières années et pas seulement depuis le déclenchement de la grève. Une personne sur cinq a signé la pétition dans la région, afin de forcer le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), à maintenir et à renforcer ses exigences auprès de Radio-Nord Communications, pour que l’entreprise assure un service de qualité qui reflète la réalité régionale.

Selon le président du syndicat, André Anglehart, « les 20 000 signatures amassées démontrent clairement l’insatisfaction de la population envers les services offerts par Radio-Nord Communications. L’entreprise, mais aussi le CRTC, ne pourront balayer du revers de la main ce mécontentement. »

Renouvellement des licences TV au CRTC

Le conflit de travail perdure depuis plus de six mois à Radio-Nord Communications. Le Syndicat entend déposer, au cours des prochaines semaines, cette pétition au CRTC en prévision du renouvellement des licences de CFEM-TV, CKRN-TV et de CFVS-TV. Le SECAT envisage également de déposer un mémoire lors du renouvellement de ces licences. Or, Radio-Nord Communications a obtenu un report administratif l’an dernier et, jusqu’à présent, le CRTC n’a pas encore signifié son intention de tenir ces audiences prochainement. Le Syndicat demande au CRTC de tenir ces audiences cet été.

La population est le principal témoin du désengagement de Radio-Nord Communications en Abitibi-Témiscamingue. Depuis trois ans, il n’y a plus de journaliste en Abitibi-Ouest, il n’y en a jamais eu au Témiscamingue et le poste de journlaliste à Amos est maintenu uniquement en raison des pressions du milieu. Depuis 10 ans, le nombre d’animateurs est passé de 28 à 9. Au total, pendant la même période, 45 emplois ont été perdus.

L’effritement du service offert par Radio-Nord ne semble pas terminé car après avoir centralisé la majorité des postes de direction en Outaouais, elle projette de réduire de 25 % sa main-d’œuvre au cours des prochaines années (un employé sur quatre), dont certains postes seront ni plus ni moins transférés vers l’Outaouais.

Appel à tous La population a posé un geste de solidarité envers les grévistes mais elle doit maintenant passer aux actes. Les syndiqués ont besoin que tous les citoyens se mobilisent et se fassent entendre haut et fort par Radio Nord Communications et le CRTC.

Source : SECAT – CSN — 08-05-2003 — Pour information : SECAT : Local de grève Tél :(819) 762-5488 André Anglehart, président, tél : (819) 763-1518 Courriel : secat@hotmail.com Site Internet: http://secat.levillage.org

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket