Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Mise au point de la FNC-CSN

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)…
La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…

V–TQS

Mise au point de la FNC-CSN

La Fédération nationale des communications déplore le fait que V (anciennement TQS), dans un communiqué émis le 1er décembre 2009, tente de faire porter aux syndicats la responsabilité de la décision qu’il a unilatéralement prise de réduire les heures de travail de 17 employé-es syndiqués. Depuis deux semaines, il y a eu effectivement plusieurs rencontres entre l’employeur et les représentants d’un seul des huit syndicats de V–TQS, soit le Syndicat des employé(e)s de bureau de TQS (FNC–CSN), pour discuter de l’organisation du travail des membres de ce syndicat. Les rencontres entre les représentants de l’employeur et deux du syndicat se sont déroulées correctement, dans un climat d’ouverture et nous avons réussi à convenir de cinq lettres d’entente permettant la fusion de certains postes et la réorganisation du travail. Nous nous sommes entendus sur toutes les conditions de ces lettres d’entente, sauf une demande de l’employeur, qui souhaitait que le travail fait par une employée syndiquée soit maintenant exécuté par une personne cadre. Le syndicat a proposé que le travail puisse être transféré à une personne cadre durant la période nécessaire à la négociation de la fusion des accréditations, mais en contrepartie, l’employeur devait s’engager à ne pas faire de mise à pied dans le service des finances, durant cette même période. Depuis le dépôt de cette proposition le 25 novembre, en soirée, le syndicat n’a jamais reçu de réponse de l’employeur. Nous l’avons appris par téléphone au moment même où les employés recevaient des lettres de l’employeur les informant qu’il avait décidé de réduire les heures de travail des employés de trois syndicats à Montréal, Jonquière et Trois-Rivières. Il abolissait également le poste du dernier employé syndiqué de Québec. La FNC déplore que l’employeur saborde un processus de négociation qui avait pourtant bien débuté, à un moment où les parties tentaient de retisser des liens fragiles de confiance.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket