Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

novembre 2002 – Déménagemelt de "La Joute" de Riopelle: La CSN dénonce le projet de Québec

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

novembre 2002 – Déménagemelt de "La Joute" de Riopelle: La CSN dénonce le projet de Québec

Déménagement de « La Joute » de Riopelle dans le quartier international des affaires

La CSN dénonce le projet de Québec

La CSN dénonce le projet du gouvernement du Parti québécois de déménager la sculpture de Jean-Paul Riopelle, « La Joute », dans le quartier international des affaires. La centrale syndicale estime que l’Etat devrait revaloriser cette oeuvre sur son site actuel, au Parc Olympique, au coeur d’Hochelaga-Maisonneuve, un quartier riche de son histoire ouvrière et populaire.

« Ce geste symbolise des années de choix politiques où la logique économique l’a emporté sur le social et le culturel, s’est insurgé Roger Valois, vice-président de la CSN. Non seulement répond-il aux pressions du milieu des affaires qui réclame cette oeuvre prestigieuse dans sa cour, il est même prêt à y investir des sommes pour réaliser ce projet, ce qu’il a toujours refusé de faire dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve pour valoriser « La Joute ».

« Le déménagement et la valorisation de « La Joute », entre les buildings de la Caisse de dépôt et le Palais des congrès, un secteur fréquenté par les gens d’affaires et plutôt désert le soir et les fins de semaine, seront défrayés à même des deniers publics, a poursuivi le vice-président de la CSN. Nous soutenons que ces sommes devraient plutôt servir à mettre en valeur la sculpture sur son site actuel et, du même coup, en faire un levier économique important pour le quartier. « L’oeuvre de Riopelle est située au centre d’un quartier achalandé, autant par les touristes que des résidants d’Hochelaga-Maisonneuve, intégrée dans un complexe récréo-touristique comprenant aussi le Parc Maisonneuve, le Jardin Botanique et le Biodôme. Pourquoi ne pas tout simplement la mettre en valeur ? »

« Si la ministre Lemieux a dû faire appel au service guidé de la RIO pour voir la sculpture de ses yeux, les gens du quartier savent où elle est située et ils savent aussi qu’elle est laissée à l’abandon. C’est une insulte aux résidants et un mépris à leur endroit de leur retirer « La Joute », sous prétexte qu’elle est mal entretenue. » Roger Valois rappelle que le Parc Olympique a traversé de nombreux problèmes financiers qui peuvent expliquer la difficulté pour la RIO de s’occuper adéquatement de la sculpture. « Le nouvel intérêt du gouvernement pour « La Joute » devrait, selon le porte-parole, se traduire par un investissement conséquent dans le quartier. La RIO a d’ailleurs fait plusieurs demandes en ce sens, des demandes qui sont restées lettres mortes. »

La CSN tient à saluer la détermination des citoyennes et des citoyens qui se mobilisent pour conserver le patrimoine. « La Joute » est en train de devenir un symbole important des luttes des classes populaires contre les intérêts économiques dominants. « La Joute », c’est maintenant aussi ce jeu de bras de fer. »

La CSN interpelle André Boisclair, ministre de la Métropole, Diane Lemieux, ministre de la Culture, et Louise Harel, députée d’Hochelaga- Maisonneuve et présidente de l’Assemblée nationale, pour qu’ils défendent les intérêts du quartier et l’importance de préserver le patrimoine culturel. Pour la centrale, l’oeuvre de Riopelle mérite qu’on lui rende hommage pour ce qu’elle est : la seule oeuvre d’art majeure publique qui témoigne d’une époque, celle de la tenue des Jeux olympiques à Montréal.

(Source: CSN 18-11-2002 — Renseignements: Roger Valois, vice-président de la CSN, (514) 598-2266)

   


Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket