31 octobre 2002

La CSN se porte à la défense des chômeurs

Les surplus de la caisse d’assurance-emploi

La CSN se porte à la défense des chômeurs

“Dans le débat entourant les surplus du gouvernement fédéral, et plus particulièrement ceux accumulés dans la caisse d’assurance-emploi, on a oublié de parler des principaux intéressés : les chômeuses et chômeurs eux-mêmes”, a commenté le vice-président de la CSN, Roger Valois, en réaction aux hypothèses qui circulent sur l’utilisation de ces mêmes surplus.

“En raison des restrictions à la couverture du régime d’assurance-emploi adoptées dans les années 1990, les chômeuses et les chômeurs ont vu réduire de façon importante la durée et le niveau de leurs prestations pour subvenir à leurs besoins durant la période où ils sont sans emploi. De plus, des dizaines de milliers de travailleuses et de travailleurs, qui ont cotisé au régime, ne réussissent plus à se qualifier en vertu des critères d’admissibilité à l’assurance-emploi. C’est principalement grâce à ces sacrifices que la caisse d’assurance-emploi a enregistré des surplus de 40 milliards de dollars”, d’ajouter Roger Valois.

“La caisse d’assurance-emploi avait été créée pour s’assurer que les chômeurs aient droit à des prestations. C’était clair que les cotisations à l’assurance-emploi ne devaient pas être détournées à d’autres fins, et devenir une sorte de taxe déguisée. Aussi, le gouvernement fédéral doit rétablir le régime d’assurance-emploi tel qu’il existait en 1989”, a revendiqué le vice- président de la CSN.

En 1989, 83% des travailleuses et des travailleurs étaient admissibles à des prestations d’assurance-emploi, alors qu’aujourd’hui ils sont moins de 42%. “Avec les réformes qu’a apportées Ottawa, certaines catégories de travailleurs se sont vues exclues du régime : pensons aux travailleurs saisonniers, aux travailleuses à temps partiels et à plusieurs autres. Ça n’a pas de bons sens!”, de dire également le syndicaliste.

La Cour suprême a rappelé à plusieurs reprises que le but de la loi sur l’assurance-chômage (assurance-emploi) était de procurer des prestations aux personnes qui se retrouvent sans emploi. Aussi la CSN a-t-elle déposé, en 1999, une requête en Cour supérieure afin de faire déclarer illégale l’utilisation que fait le gouvernement fédéral des cotisations d’assurance- emploi. La cause sera entendue du 22 avril au 30 mai prochains, au Palais de justice de Montréal.

Source: CSN 31-10-02 — Renseignements: Michelle Filteau, (514) 598-2155

   


← Précédent La CSN s'associe avec enthousiasme à la Semaine québécoise des adultes en formation 29 octobre 2002
Suivant → CCMM - CSN - Une décision qui joue contre les plus pauvres de Montréal 1 novembre 2002
Partager

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/octobre-2002-la-csn-se-porte-a-la-defense-des-chomeurs/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.