Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Offre patronale rejetée à 99 %

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Grève chez Mapei

Offre patronale rejetée à 99 %

Lundi soir dernier, lors d’un vote secret tenu en assemblée générale, les membres du Syndicat des salariés des produits de céramique et autres-CSN (SSPCA-CSN) ont rejeté, dans une proportion de 99 %, la dernière offre déposée par l’employeur. À cet égard, l’automne dernier, les travailleurs avaient déjà rejeté à 84 % une proposition similaire comportant presque tous les mêmes reculs de leurs conditions de travail. « Nous traversons actuellement notre 11e mois de grève et, vraisemblablement, l’employeur ne semble pas encore comprendre les messages de nos membres. Malgré le rejet d’une série d’offres que nous considérons toujours inacceptables, il s’entête à nous déposer sensiblement le même document que nous ne pouvons que rejeter. Cette fois-ci, nous l’avons rejeté à 99 % et nous espérons que ce message sera pleinement reçu à sa juste valeur », de préciser Éric Caron, président du SSPCA-CSN. Le dernier dépôt de Mapei impose toujours des reculs jugés inacceptables par le syndicat, notamment l’abolition pure et simple de leur ancienneté. Rappelons que le 24 août dernier, en pleine grève, 43 travailleurs ont été licenciés au même moment où l’employeur laissait entendre qu’il désirait procéder à des investissements de l’ordre de 10 millions de dollars dans son usine lavalloise. « Mapei pensait être en mesure de casser la solidarité de ses travailleurs mais force est de constater que sa stratégie est un cuisant échec. Les membres se galvanisent toujours plus solidement autour de leur simple et unique revendication, celle de se faire respecter. Si l’employeur comprend bien le message qui lui est envoyé, il va finir par déposer des offres qui vont refléter la reconnaissance à laquelle les salarié-es ont droit. Le SSPAC-CSN lutte depuis près d’un an et pour nous, ils méritent toute notre estime. Nous serons fièrement debout et solidaires à leurs côtés, jusqu’à la fin de ce conflit », de déclarer Alain Lampron, président de la FIM-CSN Fabriquant de colles et de produits chimiques pour le bâtiment, Mapei est une multinationale possédant 59 usines de production réparties dans plus de 28 pays. Le SSPCA-CSN regroupe 115 membres affiliés à la Fédération de l’industrie manufacturière-CSN. Celle-ci compte plus de 30 000 travailleuses et travailleurs réunis au sein de 320 syndicats, partout au Québec. Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket