Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Pensons maintenant l’éducation de demain !

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Journées de réflexion de la CSN

Pensons maintenant l’éducation de demain !

Afin d’actualiser sa plateforme en éducation et de préciser ses positions, la CSN organise deux journées de réflexion ayant pour thème « Pensons maintenant l’éducation de demain ». Réunis à Montréal les 15 et 16 mars, quelque 160 délégué-es participeront à cet événement afin d’identifier les enjeux actuels en éducation ainsi qu’en formation continue.

Afin de faciliter une contribution active des militantes et des militants des syndicats au renouvellement des positions de la CSN en matière d’éducation, ces deux journées reposeront essentiellement sur des discussions en ateliers. Quelques experts viendront alimenter la réflexion par leur analyse des enjeux de l’heure dans le monde de l’éducation.

« Pour la CSN, l’éducation constitue un pôle crucial dans la société. Nous avons d’ailleurs toujours milité en faveur de son accessibilité et de sa démocratisation et les revendications contenues dans notre plateforme en éducation en témoignent grandement », mentionne Denise Boucher, vice-présidente de la CSN.

Des échanges dynamiques Quels sont les changements qui ont bouleversé le monde de l’éducation ? Quelles sont nos positions à l’égard de ces bouleversements ? Que devrait être l’éducation au Québec ? Y a-t-il de nouvelles réalités sociales qui interpellent le monde du secteur? Décrochage scolaire et diplomation, intégration des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA), formation technique, formation professionnelle, persévérance et réussite au collégial et à l’université, privatisation, nouvelles formes de concurrence, effectifs émergents, droits de scolarité, développement régional et économique, avenir de la recherche universitaire, voilà autant d’éléments auxquels les participantes et les participants porteront un regard attentif lors des ateliers qui se dérouleront au cours de ces deux journées. Ces discussions permettront d’identifier de nouvelles orientations de la CSN en lien avec leurs préoccupations.

« Des dizaines de milliers de membres de la CSN œuvrent dans le réseau de l’éducation : du préscolaire à l’université, à titre d’enseignante et d’enseignant dans les cégeps, de professeur-e et de chargé-e de cours dans les universités, d’éducatrice, de professionnel-le et de personnels de soutien dans les commissions scolaires et dans les cégeps ou encore dans les services éducatifs à la petite enfance, » ajoute Mme Boucher.

En outre, les membres que la CSN représente sont présents dans les différents secteurs d’activité où ils doivent, comme travailleurs et travailleuses, maintenir et accroître leurs compétences et s’inscrire dans un processus d’apprentissage tout au long de la vie.

« Nous sommes persuadés que ces deux journées nous permettront d’apporter un nouvel éclairage à la réflexion qui a cours actuellement au Québec quant au présent et à l’avenir de notre système d’éducation, » conclut Denise Boucher.

La CSN regroupe plus de 2100 syndicats qui représentent plus de 300 000 membres et elle est présente dans toutes les régions du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket