Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Philippe Couillard au privé : pas de surprise !

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

C’est plus 275 militantes et militants de la Fédération de la santé et des services sociaux…
Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…

Philippe Couillard au privé : pas de surprise !

La Fédération de la santé et des services sociaux-CSN dénonce la décision de Philippe Couillard de s’associer à un fonds d’investissement privé en santé, Persistence Capital Partners (PCP), propriétaire de plusieurs cliniques médicales et cliniques d’imagerie au Canada. Elle s’inquiète particulièrement du manque d’éthique qu’implique cette décision de même que des impacts qui découleront de ce « partenariat » entre le secteur privé et l’ex-titulaire du ministère de la Santé et des Services sociaux.

« Il n’y a rien d’étonnant de voir monsieur Couillard devenir un partenaire actif du secteur privé. En dépit de son discours sur le maintien d’un régime public, sa décision est en parfaite continuité avec ses actions passées qui ont permis de mettre en place les conditions pour favoriser le recours au privé dans le secteur de la santé et des services sociaux. Mais son passage au privé confirme aussi nos appréhensions maintes fois exprimées que l’accessibilité et l’universalité aux soins de santé sont en périls », affirme Francine Lévesque, présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux-CSN.

La présidente de la fédération rappelle que c’est sous la gouverne de Philippe Couillard et de l’actuel gouvernement que le recours au privé s’est grandement développé. Elle mentionne notamment l’adoption de la loi 33 qui permet le recours aux assurances privées pour différentes chirurgies ou encore la fermeture annoncée de 2200 lits en soins de longue durée et de leur transfert vers le privé. L’héritage de M. Couillard comprend également le recours aux partenariats public privé pour la construction des deux centres hospitaliers universitaires à Montréal et l’agrandissement de l’hôpital Hôtel-Dieu de Québec, de même que de la construction d’un CHSLD en Montérégie dont la propriété sera entièrement transférée au privé à l’échéance du contrat de partenariat.

L’annonce du passage de M. Couillard au secteur privé justifie encore plus la récente Déclaration de Montréalsignée par un regroupement d’une trentaine de personnalités du domaine médical en faveur du maintien d’un système de santé public gratuit et accessible. La Fédération de la santé et des services sociaux-CSN joint donc sa voix aux nombreux organismes et individus qui s’opposent de plus en plus à un régime de santé calqué sur les intérêts de groupes financiers qui n’ont pour ultime but que de s’enrichir au détriment de la majorité. C’est pourquoi elle invite l’ensemble de la population à signer la Déclaration de Montréalen consultant le site http://www.mqrp.qc.ca/.

La Fédération de la santé et des services sociaux-CSN est l’organisation syndicale la plus représentative dans la santé et les services sociaux au Québec avec plus de 122 000 membres.


Source : FSSS-CSN – 20 août 2008

Pour renseignements : Francois Forget, conseiller syndical à l’information de la FSSS- CSN  Tél. : 514 949-1430 (cell.)

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket