Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Piquetage devant le bureau de circonscription de la ministre Beauchamp

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Secteur transport scolaire

Piquetage devant le bureau de circonscription de la ministre Beauchamp

Depuis jeudi dernier, des membres du Secteur transport scolaire (STS) de la Fédération des employées et employés de services publics-CSN (FEESP) font du piquetage devant le bureau de circonscription de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), madame Line Beauchamp. Cette mobilisation vise à inciter la ministre à mettre en place, le plus rapidement possible, un comité de travail ayant pour mandat de réaliser un exercice complet d’évaluation de l’emploi de conductrice et de conducteur de transport scolaire sur la base d’emplois comparables. La création de ce comité constitue une des recommandations du Comité mixte sur le transport scolaire, qui a déposé son rapport à la ministre le 16 janvier dernier. « Nous savons que le 18 avril dernier, le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a questionné la ministre sur ses intentions relativement à la création de ce comité et qu’elle a précisé qu’elle irait de l’avant rapidement. Or, trois semaines plus tard, nous attendons toujours qu’elle passe à l’action », de souligner Yvon Godin, vice-président de la Fédération des employées et employés de services publics – CSN. Depuis près de quatre mois, les membres du STS ont organisé de multiples actions. Chaque jour qui passe soulève la colère au sein des conductrices et des conducteurs d’autobus scolaire. Soutenus par le Conseil central du Montréal métropolitain – CSN (CCMM-CSN), le STS est déterminé à poursuivre ses actions tant et aussi longtemps que cette revendication sera ignorée. « Le CCMM soutient les revendications du STS depuis ses débuts. Alors que nous vivons une avancée importante dans ce dossier, la ministre Beauchamp tarde inutilement à créer ce comité qui, pourtant, fait consensus chez tous les intervenants du secteur », d’ajouter Francis Lagacé, vice-président du CCMM. « Les membres du STS se demandent très sérieusement ce qui empêche la ministre d’annoncer la simple mise en place d’un comité. Une chose demeure claire pour nous : notre reconnaissance passe inévitablement par les travaux d’évaluation de notre emploi. La ministre sait que notre patience a des limites et actuellement, elle use lentement mais sûrement ce qui reste de celle-ci », de conclure Jacques Forgues, président du STS. Le CCMM-CSN rassemble tous les membres de la CSN de la région de Montréal, de Laval et du Grand Nord, soit plus de 92 000 travailleuses et travailleurs œuvrant dans tous les secteurs d’activité, répartis dans quelque 400 syndicats. Le Secteur transport scolaire de la Fédération des employées et employés de services publics – CSN regroupe environ 3000 travailleuses et travailleurs.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket