Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Plus de 3 000 personnes disent « Non à la loi 103 ! Oui à la loi 101 ! »

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Écoles passerelles

Plus de 3 000 personnes disent « Non à la loi 103 ! Oui à la loi 101 ! »

Le pari de la Coalition contre la loi 103 est gagné ! Le plus grand rassemblement depuis celui de 1993 sur la loi 86 s’est tenu dans un Centre Pierre-Charbonneau rempli à pleine capacité. Les citoyens présents ont lancé un message non équivoque au gouvernement Charest : La loi 101 n’est pas à vendre ! La loi 103 ne passera pas ! Comme le mentionnait une jeune participante : “On est là pour dire aux juges de la cour suprême à Ottawa, vous vous croyez peut-être suprême, mais vous ne l’êtes pas tant que ça, parce qu’au-dessus de vous, sachez qu’il y a d’abord le peuple et que c’est lui qui, tôt ou tard, aura le dernier mot !” Une atmosphère fébrile et stimulante comme jamais auparavant se dégageait parmi les gens réunis au Centre Pierre-Charbonneau. Orchestré de main de maître par le comédien et porte-parole du Mouvement Montréal français, Denis Trudel, le spectacle a littéralement captivé la foule par de nombreuses prestations musicales, théâtrales et humoristiques de grande qualité. Les artistes ont su faire vibrer les spectateurs avec leur performance en tous points magnifique. Parmi la foule, on pouvait reconnaître plusieurs chefs de parti dont Gilles Duceppe, Pauline Marois, Amir Khadir et Françoise David, ainsi que de nombreux leaders syndicaux, dont la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau. La Coalition avait mis à la disposition de l’ensemble des Québécoises et Québécois une retransmission en direct via la webdiffusion au www.nonloi103.org. Selon Mario Beaulieu, président de la SSJB de Montréal, cet événement marque une nouvelle étape dans la mobilisation contre ce projet de Loi qui crée une justice à deux vitesses et menace l’avenir du français au Québec. « La Coalition s’élargit et les partenaires se mobilisent. Le mouvement pour le français doit s’étendre graduellement à l’ensemble des régions pour qu’on puisse relancer le Mouvement Québec français. Le temps du repli et du recul est terminé, les citoyens du Québec doivent décider collectivement de vivre en français et de prendre les moyens nécessaires pour assurer son avenir, comme il se fait dans la plupart des États normaux à travers le monde. Voilà ce que nous voulons.” Plusieurs actions seront organisées d’ici l’échéance prévue pour se donner une nouvelle Loi en réplique au jugement illégitime de la Cour suprême. Les audiences publiques à l’Assemblée nationale ne sont pas terminées et plusieurs partenaires de la Coalition contre la loi 103 se feront entendre, parmi lesquels la CSDM, le MNQ, le Mouvement Montérégie français, la CSN, Impératif français, la CSQ, le SFPQ, la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, le Mouvement Montréal français, le Rassemblement pour un Pays Souverain et le Conseil de la Souveraineté du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket