Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Plus que quelques jours pour le rattrapage

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)…
La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…

Bulletin d'évaluation des directions de cégeps

Plus que quelques jours pour le rattrapage

À moins d’une semaine de l’échéance des conventions collectives imposées en décembre 2005 pour plus de 18 000 enseignantes et enseignants de cégep, la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) et la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ) publient les résultats d’une évaluation des directions de cégepsur la compétence Négocier de manière respectueuse et responsable.

Au cours des dernières semaines, les 59 syndicats d’enseignantes et d’enseignants de cégep ont sollicité une rencontre avec leur direction afin d’évaluer l’atteinte de cette compétence dans le cadre de la présente ronde de négociation. À partir d’un questionnaire rempli par les syndicats à la suite de ces rencontres, un bulletin a été élaboré. En voici les principaux constats.

Maîtrise de la compétence « Négocier de manière respectueuse et responsable » à améliorer

Tout d’abord, on note une incapacité chronique à reconnaître la lourdeur de la tâche enseignante malgré les conclusions retenues dans l’étude paritaire sur la profession enseignante publiée en mars 2008.

Dans le même ordre d’idée, on constate une difficulté à reconnaître, aux enseignantes et aux enseignants du réseau collégial, une structure salariale qui confirme leur appartenance à l’enseignement supérieur.

On remarque un faible pouvoir d’influence auprès de la Fédération des cégeps et une méconnaissance des besoins exprimés par les demandes syndicales.

Toutefois, on peut accorder une mention relativement acceptable en ce qui concerne le soutien aux cégeps en région et la recherche de solutions adéquates liées aux nouveaux défis posés par la diversité de la population étudiante.

« Pour faire face à la baisse démographique, à la situation économique et aux nouveaux défis posés notamment par la diversité de la population étudiante, il faut embaucher du personnel enseignant plutôt que d’augmenter la précarité et les mesures de contrôle. Il serait souhaitable que les quelques directions qui appuient ces positions se fasse davantage entendre d’ici le milieu de la semaine prochaine » de préciser Mario Beauchemin, président de la FEC-CSQ.

« Plusieurs d’entre-nous fondaient légitimement beaucoup d’espoir sur les suites à donner au rapport paritaire Enseigner au collégial…Portrait de la profession. Le manque considérable de ressources dédiées à l’enseignement, la mission première des cégeps, ne peut plus durer. Il est temps de redonner des ressources à la hauteur des attentes justifiées de la société québécoise envers les cégeps et leurs enseignantes et leurs enseignants » de conclure Jean Trudelle, président de la FNEEQ-CSN.

Les deux fédérations syndicales qui représentent l’ensemble des enseignantes et enseignants des cégeps invitent donc les directions à prendre fermement position d’ici le 31 mars afin de que le travail du corps professoral soit reconnu à sa juste valeur dans le cadre des présentes négociations.

« Le blitz de négociations auquel on nous convie doit nous permettre d’arriver à une véritable amélioration des conditions d’enseignement et à une reconnaissance salariale qui consacre l’appartenance du réseau des cégeps à l’enseignement supérieur », concluent Mario Beauchemin et Jean Trudelle.

Consulter le bulletin

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket