Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Pour une Agence québécoise de solidarité internationale

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Pour une Agence québécoise de solidarité internationale

La CSN, la CSQ et la FTQ saluent la décision du gouvernement du Québec de mettre sur pied un comité qui examinera la possibilité de créer une Agence québécoise de solidarité internationale (AQSI).

Traditionnellement engagées dans des activités de coopération internationale depuis des décennies avec de nombreux partenaires du Sud, les organisations syndicales québécoises ont vu plusieurs de leurs projets remis en cause par les coupures du gouvernement Harper dans l’aide publique au développement et par les nouvelles orientations préconisées par l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Depuis 2011, aucun des projets présentés par les organisations syndicales n’a été accepté par l’ACDI.

Il est en effet malheureux de constater que l’ACDI est devenue étroitement intégrée à la stratégie de développement économique du gouvernement canadien et que la lutte à la pauvreté, l’égalité, le respect de l’environnement, la justice, la paix sont devenus des objectifs secondaires de la politique canadienne de développement international.

Un financement idéologique ?

De plus, sous le gouvernement Harper, l’agence fédérale a donné préséance à des considérations idéologiques, finançant notamment des groupes religieux homophobes tels que Crossroads Christian Communications, qui travaille activement en Ouganda où l’on étudie actuellement un projet de loi qui pourrait imposer la peine de mort aux homosexuels. Pendant ce temps, des dizaines d’ONG de solidarité internationale qui font du plaidoyer et sont impliquées depuis longtemps auprès de partenaires locaux, voient leur financement coupé.

Ces transformations ont fait en sorte que la solidarité internationale, valeur qui a toujours été au cœur des priorités du mouvement syndical québécois, y apparaît de plus en plus marginalisée.

Avec les coupures de 319 millions annoncées dans le dernier budget du gouvernement fédéral, le Canada se retrouve aujourd’hui parmi les derniers donateurs au sein des pays de l’OCDE. En 2015, le Canada ne donnera que 0,24% de son PIB à l’APD, donc très loin de l’objectif de 0,7%. Dire que le Canada a déjà été un chef de file en termes de financement de l’aide publique au développement (APD) !

Devant cette réorientation de l’aide fédérale, la CSN, la CSQ et la FTQ voient d’un bon œil l’éventuelle création d’une agence québécoise dont les orientations seront plus conformes aux valeurs québécoises en matière de solidarité internationale. Elles s’engagent à travailler aux côtés des organismes de coopération internationale (OCI) pour qu’une telle agence voie le jour dans les meilleurs délais.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket