Quels critères guident les choix du gouvernement ?

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des autobus R.M.–CSN et le Syndicat d’Autobus Terremont Ltée–CSN ont…
Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Urgences du CHUL : la sécurité des travailleuses et travailleurs et des usagères et usagers n’est pas assurée

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale ce 3 février en début d’après-midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus…
La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

La CSN réclame une bonification du régime d’assurance-emploi

Avec ses alliés des autres grandes centrales syndicales et les organismes de défense des chômeurs, la…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Les syndicats de B.R. et de Tremblay & Paradis manifestent devant le Centre de services scolaire de la Capitale

Ce 2 février à midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus B.R.–CSN et le Syndicat…
Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Le Syndicat des enseignantes et des enseignants du Cégep régional de Lanaudière à Joliette rejette à l’unanimité les offres du gouvernement

Réunis en assemblée générale le 31 janvier 2023, les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants…

Nominations au Conseil d’administration de la CCQ

Quels critères guident les choix du gouvernement ?

Pour le président de la CSN-Construction, Aldo Miguel Paolinelli, les quatre nominations indépendantes au conseil d’administration de la Commission de la construction du Québec, dévoilées hier, risquent de nuire grandement à l’objectif affiché du gouvernement qui dit souhaiter un changement de culture dans l’industrie.

« Nous ne commenterons pas les nominations sur une base individuelle, mais force est de constater que ce sont quatre personnes qui proviennent toutes du milieu des affaires. Il y a certainement un risque pour que ces nominations entraînent davantage de confrontation entre patrons et syndicats au conseil de la CCQ alors qu’au contraire, ce dont l’industrie a besoin c’est d’un renouvellement des pratiques, d’une nouvelle vision. Nous croyons que l’arrivée d’acteurs externes à l’industrie peut être positif pour permettre à la CCQ d’élargir son horizon à différents points de vue. Nous nous serions attendus à ce que le gouvernement invite des gens issus des mouvements sociaux, par exemple des groupes de promotion des droits des femmes ou des autochtones afin de relever des défis concrets dans l’industrie ou encore du monde de l’éducation, par exemple. Des gens du milieu des affaires, il y en a déjà pas mal au CA. Là ce que nous avons ce sont des gens qui, idéologiquement, risquent de toujours se placer du côté des patrons et nous en sommes très déçus », a réagi le président de la CSN-Construction qui souhaite tout de même laisser la chance au coureur.

La CSN-Construction, ce sont 18 000 travailleuses et travailleurs de tous les métiers dans toutes les régions du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket