Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Règlement à Baie-Saint-Paul

Du même SUJET

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Il faut stabiliser le personnel qui s'occupe de l'intégration des immigrantes et immigrants au Québec

Alors que la pénurie de main-d’œuvre va continuer encore longtemps – on estime à 1,4 million le…
L'« amazonification » de la SAQ est commencée

L'« amazonification » de la SAQ est commencée

Plusieurs conseillères et conseillers en succursales de la SAQ ont constaté que divers produits de niche…
Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Premières conventions collectives pour le secteur de l’archéologie au Québec

Après avoir porté à 10 le nombre d’entreprises spécialisées en recherche archéologique à être syndiquées au…
Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Les lock-outés d’Oldcastle arrachent des gains importants

Après plus d’une semaine passée à la rue, résultat d’un lock-out sauvage décrété après sept heures…
Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Première à l'aide juridique: Des avocates et avocats du public et du privé unissent leurs voix et font la grève

Pour la première fois, des avocates et avocats de l’aide juridique du public et du privé…
Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Marché d'alimentation Maxi

Règlement à Baie-Saint-Paul

Les membres du STT de Provigo de Baie-Saint-Paul (maintenant bannière Maxi) passeront un excellent temps des Fêtes puisqu’une entente est intervenue avec leur employeur pour le renouvellement de leur convention collective. Les 20 syndiqués du marché d’alimentation présents à l’assemblée générale du 17 décembre ont accepté dans une proportion de 90 % l’entente de principe. Au total, le syndicat compte 30 membres. L’entente est similaire à celle signée le mois dernier par les représentants des huit syndicats CSN de Loblaws, Maxi et Maxi et Cie du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Parmi les gains, on note la mise en place d’un REÉR, qui n’existait pas dans l’ancienne convention, alors que les congés fériés et mobiles passeront de 10 à 12, et ce, même pour les travailleurs à temps partiel. Les syndiqués auront dorénavant accès à la conciliation famille-travail, alors qu’un mécanisme d’arbitrage médical sera mis en place. Quant aux augmentations salariales, elles représentent, dès la signature du nouveau contrat de travail, une hausse de 3 % pour les salarié-es ayant atteint le maximum de l’échelle et une deuxième hausse de 3 % qui entrera en vigueur le 1er juin 2010. De même, le nombre d’heures nécessaires pour changer d’échelon dans les échelles salariales sera réduit progressivement de 775 à 600. La nouvelle convention collective sera en vigueur jusqu’au 1er juin 2014. Notons qu’il ne reste que deux syndicats dans la première vague de négociation coordonnée des marchés d’alimentation que mène la Fédération du commerce depuis l’an dernier à ne pas avoir encore conclu d’entente avec la partie patronale soit Maxi Sainte-Marie-de-Beauce et Maxi Lévis. Des rencontres de négociation sont prévues en janvier.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket