Reprise des négociations jeudi matin

Articles récents

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les syndicats de la FSSS–CSN entérinent l'entente de principe sectorielle

Les travailleuses et les travailleurs représentés par la Fédération de la santé et des services sociaux…
Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Entente de principe pour les chargé-es de cours de l’Université Laval

Une entente de principe est intervenue tard hier soir entre le Syndicat des chargées et chargés…
Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

Les profs de cégep acceptent le projet de règlement conclu avec Québec

À la suite de la consultation des 61 assemblées générales représentant l’ensemble des profs du réseau collégial,…
Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Transport scolaire : le ministre Drainville doit intervenir

Réunis devant l’Assemblée nationale lors d’une manifestation sur l’heure du midi, la Confédération des syndicats nationaux…
La FNCC et la CSN mettent de l’avant cinq mesures pour contrer la crise de l’information

La FNCC et la CSN mettent de l’avant cinq mesures pour contrer la crise de l’information

Devant l’ampleur de la crise qui secoue le secteur des médias d’information, les différents paliers de…
Agents de la paix des services correctionnels du Qc : le ministre Bonnardel doit agir et ça presse

Agents de la paix des services correctionnels du Qc : le ministre Bonnardel doit agir et ça presse

Les différents évènements violents des derniers jours visant des agents de la paix des services correctionnels…

Bombardier de La Pocatière

Reprise des négociations jeudi matin

Les négociations reprendront jeudi matin entre le Syndicat des employés de Bombardier (FIM-CSN) de La Pocatière et l’employeur. Le syndicat déposera en effet une nouvelle proposition à la multinationale, dès 10 heures, en présence du conciliateur du ministère du Travail. La teneur de l’offre reste pour l’instant confidentielle.

Le 22 novembre, les travailleurs avaient rejeté dans une proportion de 89,6 % la dernière proposition globale qui leur avait été faite une semaine plus tôt. En grève depuis le 1er novembre, les 330 syndiqué-es sont sans contrat de travail depuis le 30 septembre 2011.

La sous-traitance est l’enjeu majeur du conflit. La rétroactivité portant sur l’année de convention collective écoulée cause également problème. Enfin, la récupération des contributions des travailleurs au REÉR collectif et leur transfert à Bâtirente CSN constituent l’autre item principal du désaccord.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023