Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Toujours rien pour améliorer les conditions de travail

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…
Villa d'Alma - En route vers la grève!

Villa d'Alma - En route vers la grève!

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Centres d’hébergement privés de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean…
Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Équité salariale pour le personnel de bureau: des actions de visibilité

Des militantes et des militants de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)…
La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

La FTQ, la CSN et la CSQ demandent une banque de congés d’isolement de 10 jours

« Pour s’assurer que les consignes de la Santé publique puissent être respectées, encore faut-il que…
Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Distribution 2020 : une première journée de grève aujourd’hui

Le Syndicat des employé-es de Distribution 2020 (CSN), une quincaillerie spécialisée, annonce la première journée de…

Investissement en sylviculture

Toujours rien pour améliorer les conditions de travail

Le président du Syndicat national de la sylviculture (SNS–CSN), Bernard Forest, se réjouit que les gouvernements fédéral et du Québec investissent chacun 100 M$ pour des travaux sylvicoles, mais il constate du même coup que rien n’a encore été prévu pour améliorer les pénibles conditions de travail des ouvriers sylvicoles. En outre, ces derniers sont toujours rémunérés à forfait. Le SNS–CSN revendique entre autres la création d’une société d’aménagement qui verrait à l’avenir de la forêt québécoise et ferait en sorte que ceux qui la régénèrent puissent jouir de conditions de travail décentes. La moyenne d’âge des travailleurs sylvicoles est d’environ 50 ans et les jeunes refusent d’aller en forêt en raison des conditions de travail pénibles et des faibles revenus nets. De surcroît, ils doivent défrayer eux-mêmes le coût de leur véhicule pour aller en forêt, de leurs déplacements et de leurs outils de travail.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket