Centre international de solidarité ouvrière

Travail décent au Burkina Faso

18 mai 2017

Au Burkina Faso, dont l’économie repose en grande partie sur le secteur informel, l’appauvrissement de la population est aggravé par l’absence de filet de protection sociale.

La CSN, par l’entremise du Centre international de solidarité ouvrière (CISO), soutient un projet réalisé par des syndicats et des organisations de la société civile du Burkina Faso. Ce projet, qui a pour objectif le travail décent, a permis à des travailleuses et des travailleurs du secteur informel de se doter de structures au sein desquelles ils acquièrent un sentiment d’appartenance, brisent leur isolement et développent un esprit syndical et citoyen ainsi que des pratiques solidaires. Cette initiative leur permet également de mettre sur pied des activités générant un revenu (microentreprises), de les gérer et d’obtenir des services de l’État.

Au Burkina Faso, dont l’économie repose en grande partie sur le secteur informel, l’appauvrissement de la population est aggravé par l’absence de filet de protection sociale. De plus, une nouvelle forme de colonisation y voit le jour. Elle est le fait des nombreuses multinationales présentes dans divers secteurs de l’économie (téléphonie, transport, finance, mines).

← Précédent Fin de la crise de la crevette : le mal est fait pour les travailleurs 17 mai 2017
Suivant → Une initiative prometteuse pour favoriser la syndicalisation dans le secteur privé 18 mai 2017

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/travail-decent-au-burkina-faso/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.