Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Un 6e règlement intervient

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…
En action pour une transition juste et écologique

En action pour une transition juste et écologique

Des mobilisations climatiques s’organisent à travers le monde ce vendredi 23 septembre et plusieurs de nos fédérations, conseils…

Négociation coordonnée en sylviculture

Un 6e règlement intervient

Un 6e règlement est intervenu dans la négociation coordonnée des travailleurs sylvicoles menée par le Syndicat national de la sylviculture (SNS-CSN). Cette fois, ce sont les syndiqués de l’Entreprise agro-forestière de la Péninsule (Gaspé) qui ont adopté, en assemblée générale, la recommandation du conciliateur dans une proportion de 82 %. La recommandation a aussi été entérinée par le conseil d’administration de l’entreprise. Le contrat de travail est d’une durée de 3 ans.

Le règlement intervenu à Gaspé comprend notamment : – une allocation pour les équipements de sécurité équivalant à 4 % du salaire brut pour 2012, à 5 % pour 2013 et à 5,5 % pour 2014. Il s’agit d’un montant net et non imposable ; – le financement, par l’employeur, d’une débroussailleuse ou d’une scie à chaîne en début de saison ; – la mise en place d’un comité d’étude sur l’implantation d’un transport collectif ; – l’ajout d’une semaine de travail supplémentaire pour la saison 2012.

Seules, deux sections n’ont pas encore ratifié d’entente ; il s’agit l’Entreprise agro-forestière de Percé et de la Société d’exploitation des ressources des Monts, à Matane.

La négociation coordonnée concerne 500 travailleurs sylvicoles de la Gaspésie, du Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord. Il s’agit de planteurs d’arbres, de débroussailleurs et d’abatteurs manuels.

Le Syndicat national de la sylviculture est affilié à la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN), qui rassemble plus de 30 000 travailleuses et travailleurs réunis au sein de 320 syndicats, partout au Québec. Quant à la CSN, elle représente plus de 300 000 travailleuses et travailleurs, et ce, tant dans les secteurs privé que public.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket