Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Un militant et un démocrate disparaît

Du 31 juillet au 23 septembre 2022, les syndicats du secteur public de la CSN tiennent leurs assemblées générales sur les demandes de table centrale et de table sectorielle. Les 170 000 membres CSN de ce secteur sont invités à voter dans ces assemblées. Voir les détails.

Du même SUJET

Lucie Dagenais : une grande dame nous quitte

Lucie Dagenais : une grande dame nous quitte

C’est avec profondément de tristesse que le mouvement CSN a appris le décès cette semaine de…
Gérald Larose recevra le prix Chevalier-de-Lorimier

Gérald Larose recevra le prix Chevalier-de-Lorimier

Nous désirons vous transmettre cette invitation du Rassemblement pour un pays souverain. Cette année pour sa 17e…
Joseph Giguère (1940-2020)

Joseph Giguère (1940-2020)

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Joseph Giguère, ancien président du Conseil…
Fernand Daoust, un grand bâtisseur du Québec

Fernand Daoust, un grand bâtisseur du Québec

C’est avec une grande tristesse que les membres de la CSN ont appris ce matin le…
Le prix Pierre-Vadeboncœur 2019 remis  au romancier et essayiste Yvon Rivard

Le prix Pierre-Vadeboncœur 2019 remis au romancier et essayiste Yvon Rivard

Le jury du prix Pierre-Vadeboncœur a porté son choix sur l’essai Le chemin de l’école, de…
Décès de Norbert Rodrigue, ancien président de la CSN

Décès de Norbert Rodrigue, ancien président de la CSN

C’est avec une profonde tristesse que la CSN a appris le décès, hier soir, de Norbert…

Décès de Jean Doré

Un militant et un démocrate disparaît

Avec le décès de Jean Doré, c’est un militant et un démocrate qui disparaît. Jean Doré a étudié le droit à l’Université de Montréal avant de devenir directeur général de la Fédération des associations d’économie familiale de 1972 à 1975. Il a été conseiller syndical au Service juridique de la CSN de 1978 à 1983, avant de devenir l’un des fondateurs du Rassemblement des citoyens et des citoyennes de Montréal (RCM). Homme d’action, une fois élu maire de Montréal, il se donne comme priorité de se rapprocher de la population, de démocratiser les institutions politiques et décentraliser la ville. « Il a redonné sa place aux citoyennes et aux citoyens », de soutenir Jacques Létourneau, président de la CSN.

« L’implication de Jean Doré dans la vie politique est inspirante pour toutes celles et tous ceux qui souhaitent prendre part activement à la vie démocratique et faire progresser des débats. Tous le reconnaissent non seulement comme un homme de coeur, mais aussi comme un homme impliqué dans la communauté. Comme il l’a démontré en présidant la Fondation des Auberges du cœur dans les dernières années de sa vie », de conclure Jacques Létourneau.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket