Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Un tournant pour les négociations régionales

Du même SUJET

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…
SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

SQDC : les syndiqué-es enfument le Conseil du trésor

Les membres du Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN ont profité d’une autre journée…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Négociation dans les CPE

Un tournant pour les négociations régionales

Les travailleuses en CPE de l’Outaouais, de Sept-Îles, de la Côte-Nord, des Laurentides et du Bas-Saint-Laurent, membres de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) s’adresseront aujourd’hui aux parents et aux membres des conseils d’administration de leurs CPE pour les sensibiliser au fait que la négociation de leurs conventions collectives ne progresse pas significativement.

« Nous avions convenu d’un protocole d’intensification des négociations avec les mutuelles d’employeurs et le ministère de la Famille et des Aînés (MFA) en décembre dernier, explique Louise Labrie, responsable du secteur des CPE pour la FSSS-CSN. Nous avons accepté de suspendre, jusqu’au 5 février 2012, l’exercice de nos mandats de grève pour donner toute la place à la négociation. » Malgré le fait que les négociations progressent bien dans la plupart des régions, force est de constater que la négociation stagne dans plusieurs autres. « Nos vis-à-vis à ces tables de négociation montrent peu de volonté à déployer tous les moyens nécessaires en vue de conclure rapidement une entente satisfaisante, poursuit Louise Labrie. S’ils ne se conforment pas aux exigences du protocole de négociation, nous leur rappelons que nos membres nous ont donné de forts mandats de moyens de pression, incluant cinq journées de grève », souligne-t-elle.

Rappelons que les conventions collectives des travailleuses en CPE sont échues depuis plus de 22 mois. Elles ont déposé leurs demandes il y a de cela plus de 10 mois et attendent toujours un retour par rapport à leurs préoccupations.

La CSN, fondée en 1921, représente plus de 300 000 membres, dont 8500 œuvrant dans 360 CPE, partout au Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket