Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Une 1re convention collective CSN

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

MDA Espace-CSN

Une 1re convention collective CSN

Les membres du Syndicat des travailleurs et travailleuses de MDA Espace-CSN, à Sainte-Anne-de-Bellevue, ont entériné à 86 % l’entente de principe intervenue entre leur comité de négociation et l’employeur. Il s’agit d’une première convention collective CSN pour les 120 syndiqué-es de l’entreprise qui ont quitté le SCEP (FTQ) pour s’affilier à la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM-CSN).

En vertu de cette entente, les travailleurs obtiennent des augmentations salariales de 3 % pour chacune des trois prochaines années. En plus d’avoir résisté aux pressions de l’employeur qui désirait modifier le régime de retraite à prestations déterminées en un régime à cotisation déterminée, les travailleurs obtiennent une bonification du montant forfaitaire versé mensuellement, qui passe de 41 à 43 $ par année de service. Des gains considérables ont été obtenus, notamment en ce qui concerne la liberté d’action syndicale, la santé et la sécurité, les heures de travail et le mécanisme du choix de vacances.

Les syndiqué-es avaient donné le mandat à leur comité de négociation de procéder à une réécriture en profondeur de la convention collective afin d’obtenir un contrat de travail bâti par et pour les membres. Comme l’explique le président du syndicat, Michel Mercier, les principaux éléments qui ont amené ces travailleuses et ces travailleurs à choisir la CSN sont l’autonomie et les nombreux services que la centrale dispense. 

Il aura fallu 24 séances de négociation pour que le syndicat de MDA Espace-CSN obtienne finalement une entente de principe. Le comité de négociation a su compter sur une mobilisation exceptionnelle de ses membres, qui avaient précédemment voté un mandat de grève à 97 %, et sur le fait que l’entreprise, très rentable, est en pleine expansion. Cette dernière est un chef de file mondial dans la conception de systèmes spatiaux de pointe.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket