Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Une assemblée générale qui donne le pas à l’action syndicale en 2014

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Québec-Chaudière-Appalaches

Une assemblée générale qui donne le pas à l’action syndicale en 2014

Le Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches (CCQCA-CSN) tiendra une importante réunion de son assemblée générale le 4 février 2014 à compter de 9 h à l’hôtel Clarion, sis au 3125 boulevard Hochelaga, à Québec.

La réunion débutera par une conférence que donneront monsieur Paul-André Lapointe, professeur au département des relations industrielles de l’Université Laval et codirecteur de l’Alliance de recherche universités-communautés (ARUC-Innovations, travail et emploi), et monsieur Simon Tremblay-Pepin, chercheur à l’Institut de recherche et d’informations socio-économique (IRIS) qui traiteront de la nécessaire présence syndicale pour le développement social et économique et la prospérité à partager à l’ensemble de la population.

L’assemblée se poursuivra avec des représentants et des représentantes du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de l’Hôtel Loews Le Concorde qui feront le point sur la fermeture de l’établissement hôtelier le 13 février prochain et avec le Syndicat des salarié-es du Massif de la Petite-Rivière-Saint-François qui lutte pour le renouvellement de sa convention collective. Les délégué-es de l’assemblée générale iront par la suite, à la pause du dîner, manifester devant le siège social du Groupe Le Massif inc., sis au 2505, boulevard Laurier à Québec, pour manifester leur solidarité au syndicat et appuyer ses revendications.

L’après-midi sera consacré aux affaires courantes de l’organisation et de ses syndicats affiliés.

Le Conseil central de Québec-Chaudière-Appalaches regroupe les syndicats CSN sur le territoire de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches. Il représente 240 syndicats et plus de 44 000 membres dans tous les secteurs d’activité.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket