Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Une autre victoire pour les professionnel – les de l’hôtellerie du Grand Montréal – 13 août 2008

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Situation des journalistes pigistes au Québec : un constat navrant

Dix ans après la tenue d’un sondage similaire et à la suite d’une lettre qui a…
Pigistes au front

Pigistes au front

Nous sommes un collectif de collaborateurs et de collaboratrices au journal Le Devoir et nous sommes…
Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Alliance CSQ–CSN pour faire débloquer les négociations des infirmières et des infirmières auxiliaires d’Héma-Québec

Sans contrat de travail depuis près de quatre ans, les infirmières et les infirmières auxiliaires d’Héma-Québec,…
Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Transport scolaire : rien n’est réglé et une nouvelle mise au point s’impose

Pour de trop nombreux parents et élèves qui vivent quotidiennement avec les bris de services à…
Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

Le ministre Drainville doit venir à la rescousse du réseau de l’éducation

La CSN et ses fédérations estiment que le réseau de l’éducation va continuer à accumuler les…
La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La ministre Pascale Déry ne doit pas marchandiser l’enseignement supérieur

La CSN et ses fédérations ont rencontré aujourd’hui la ministre de l’Enseignement supérieur Pascale Déry pour…

Une autre victoire pour les professionnel – les de l’hôtellerie du Grand Montréal – 13 août 2008

Une autre victoire pour les professionnel-les de l’hôtellerie du Grand Montréal

Les professionnel-les de l’hôtellerie du Delta Centre-ville, le troisième hôtel en importance de Montréal, ont une nouvelle convention collective. C’est dans une proportion de 83, 3 % qu’ils ont entériné, cet après-midi, l’entente de principe intervenue, dans la nuit de mardi à mercredi entre leur syndicat CSN et la direction de l’hôtel. Le vote s’est tenu par scrutin secret en assemblée générale. Cet accord repose sur les grands paramètres de l’entente-modèle du secteur hôtellerie de la CSN.

Le règlement intervenu dans cet hôtel de plus de 700 chambres est le deuxième à Montréal, après celui du Hyatt Regency, entériné par les membres du syndicat, lundi. Il s’agit du sixième règlement des négociations coordonnées CSN dans le secteur après ceux des hôtels PUR et Classique de Québec, ainsi que de l’Estrimont et des Jardins de ville, situés en Estrie.

Pour le syndicat, ce règlement répond aux grands enjeux identifiés par les 5500 travailleuses et travailleurs de l’hôtellerie en négociations coordonnées. Il inclut notamment : • une réduction de la charge de travail des préposées aux chambres. Le nombre maximal de chambres à faire par jour passe de 14 à 13 durant les périodes de l’année où la charge est la plus lourde, soit tous les jours du 1er mai au 31 août et tous les dimanches et lundis le reste de l’année. Par ailleurs, les parties ont convenu de bonifier toutes les « conditions facilitantes » des mécanismes permettant de baliser la charge de travail en fonction de critères objectifs ; • des mesures favorisant la conciliation entre famille et travail, notamment des mécanismes permettant aux salarié-es de réduire leur temps de travail pour s’occuper de leurs enfants ou de leurs proches ; • des dispositions limitant fortement les recours aux agences de personnel, un problème particulièrement aigu au Delta Centre-ville ; • le partage du coût des assurances, à raison de 60 % pour l’employeur et 40 % pour la personne salariée, dès la première année de la convention collective ; • huit congés de maladie par année, remboursables s’ils ne sont pas utilisés ; • l’indexation de la prime de départ ; • un calcul des gains plus favorable pour les salarié-es – comprenant notamment les vacances, les heures supplémentaires et les pourboires – au regard du régime de retraite ; • une augmentation des contributions au régime de retraite de 1 % pour chacune des parties ; • des augmentations salariales de 3 % pour chacune des trois premières années et de 4 % pour la dernière année d’un contrat de travail de quatre ans.

Le syndicat a également profité de cette négociation pour régler de nombreux problèmes et irritants vécus localement, au quotidien, par les membres.

D’autres ententes imminentes

Le président de la Fédération du commerce de la CSN, Jean Lortie, accueille cette deuxième entente de principe à Montréal avec la conviction qu’elle permettra d’accélérer les pourparlers dans les 34 hôtels toujours en négociation dans la métropole et ailleurs. « Avec ces six ententes, tous les employeurs connaissent l’essentiel des règlements que tous les syndicats CSN souhaitent conclure. Il est simplement dans l’ordre des choses que chaque syndicat réclame pour ses membres le même traitement offert à leurs collègues d’autres établissements. Tout est en place pour que nous nous entendions partout dans les meilleurs délais.»

Avec la rentrée qui se prépare et son lot de tourisme corporatif qui fait du mois de septembre une période très payante pour les hôteliers, il y a une certaine urgence à se déployer aux tables de négociation pour permettre un retour rapide à la normale dans les établissements. Rappelons que 24 syndicats du Grand Montréal, représentant environ 3200 salarié-es, sont toujours en négociation dont une vingtaine disposent de mandat de grève.

11 500 chambres

Au total, la Fédération du commerce CSN compte 37 500 membres, dont 6500 dans les hôtels du Québec. De ce nombre, environ 5500 font partie de la ronde de négociations coordonnées 2008, soit les membres des syndicats de 41 hôtels totalisant 11 500 chambres. La CSN compte aujourd’hui 300 000 membres dans tous les secteurs d’activité. Pour tout savoir sur les négociations coordonnées de l’hôtellerie : www.fc.csn.qc.ca/nego2008.


Source : CSN – 13 août 2008

Pour renseignements : Jean-Pierre Larche, Service des communications de la CSN Tél. : 514 598-2264

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket