Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Une décision bien reçue par le syndicat

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…
Entente de principe chez Autobus Chambly

Entente de principe chez Autobus Chambly

À la suite d’une ultime séance de médiation tenue ce lundi 28 novembre, une entente de…

Maison d’hébergement Le Nid

Une décision bien reçue par le syndicat

Les travailleuses de la maison Le Nid à Val-d’Or obtiennent enfin leur première convention collective. Elles se réjouissent de la sentence rendue par le Tribunal d’arbitrage de différend.

En effet, la décision arbitrale du 18 octobre dernier met fin à plusieurs mois de conflit et permet la signature d’un premier contrat de travail pour l’ensemble des membres du Syndicat des travailleuses en maison d’hébergement pour femmes victimes de violence de la Vallée-de-l’Or–CSN.

Par cette décision, l’arbitre Marc Poulin souhaite que le climat de travail change et que les parties s’entendent pour favoriser la bonne marche de la maison.

« La décision de l’arbitre Marc Poulin est équilibrée et satisfaisante pour nous, déclare Vincent Noël, porte-parole syndical. Elle permet d’arrêter les disparités de traitement qu’il y avait entre les travailleuses à temps complet et celles à temps partiel, mais aussi de maintenir leurs acquis. Cela devrait réduire les privilèges accordés à certaines salariées selon les préférences de l’employeur. »

Cette première convention collective, d’une durée de trois ans, améliore les conditions de travail de la quinzaine de travailleuses, en autres, en instaurant un régime de retraite et en effectuant un redressement du taux horaire des travailleuses de nuit.

Le Syndicat des travailleuses en maison d’hébergement pour femmes victimes de violence de la Vallée-de-l’Or est affilié à la Confédération des syndicats nationaux (CSN), à la Fédération de la santé et des services sociaux–CSN et au Conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue-Nord-du-Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket