Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Une décision surprenante sur le droit de grève au Réseau de transport de Québec

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Conseil des services essentiels

Une décision surprenante sur le droit de grève au Réseau de transport de Québec

Le Syndicat des salarié-es d’entretien du Réseau de transport de la Capitale (CSN) est étonné de la décision du Conseil des services essentiels (CSE) de déclarer la grève prévue le 19 juin illégale. « Nous estimons que cette décision est surprenante, car celle rendue précédemment par le Conseil avait indiqué qu’il nous était possible de dresser les piquets dès le 15 juin, a réagi André Carmichael, président du syndicat. Nous avons d’ailleurs déposé un nouvel avis de grève en fonction de cette date. Or, la dernière décision du CSE nous indique plutôt que la grève ne pourrait être légale qu’avec l’ouverture du Centre Métrobus, actuellement retardée en raison d’un problème de construction. » Le syndicat respectera une fois de plus la décision du CSE. « Nous nous opposons au fait que le RTC refuse d’appliquer l’organisation du travail qui prévaut au Centre des Rocailles vers le Centre Métrobus », de poursuivre le porte-parole syndical. Le syndicat est toujours disposé à offrir le meilleur service à la population et à s’asseoir avec la direction du RTC pour trouver une solution satisfaisante dans le litige en question afin d’éviter un conflit. « Nous avons d’ailleurs proposé des aménagements sur certaines clauses de la convention collective qui sont difficilement applicables au garage de la rue Armand-Viau, d’ajouter André Carmichael. Or, nous nous expliquons mal comment le RTC refuse toujours de discuter spécifiquement des clauses inhérentes à l’opération du nouveau garage. » Il est hors de question pour le syndicat de voir la direction du RTC réviser unilatéralement l’organisation du travail. « La récente décision du Conseil vient seulement reporter dans le temps nos intentions de tout mettre en œuvre pour empêcher le Centre Métrobus de modifier l’organisation du travail dans le futur centre », conclut-il.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket