Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Une première convention collective satisfaisante pour les syndiqué-es !

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration de l’Outaouais réclame son dû!

C’est plus 275 militantes et militants de la Fédération de la santé et des services sociaux…
Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Des gains importants pour les travailleuses et les travailleurs de la CDPDJ

Les travailleuses et les travailleurs de la Commission des droits de la personne et des droits…
Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Le Front commun s'élargit avec l'adhésion de l'APTS

Alors qu’une nouvelle ronde de négociations pour le renouvellement des conventions collectives du secteur public s’amorce,…
Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Une nouvelle convention collective pour les employé-es de Radio-Canada

Réunis en assemblée générale hier, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de Radio-Canada…
Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

Petite enfance : le plus gros syndicat du secteur réclame des places de qualité et subventionnées

En vue des élections du 3 octobre prochain, la FSSS–CSN dévoile ses revendications afin de permettre…
Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

Négociations à l’UQAR : les chargé-es de cours veulent une offre salariale

« Après plus d’une quinzaine de séances de négociation en un an, les pourparlers sont très lents…

Entreprise Glutino à Laval

Une première convention collective satisfaisante pour les syndiqué-es !

Les quelque 100 syndiqué-es CSN à l’emploi de l’entreprise Glutino de Laval, filiale de l’américaine Boulder Brands spécialisée dans les aliments sans gluten, auront enfin leur premier contrat de travail collectif. Ils ont en effet entériné à 95 % une entente de principe scellant leur convention collective, lors d’une assemblée générale tenue le 20 mai, à Laval.

D’une durée de deux ans qui doit se terminer en juin 2015, l’entente prévoit des améliorations significatives, à commencer par des hausses salariales totalisant de 25 à 30 % selon la catégorie d’emplois. Pour Danny Audet, président du Syndicat des travailleuses et travailleurs de Glutino (CSN), « Il s’agit là certainement d’une des avancées majeures obtenues par la négociation, soit un relèvement des salaires qui étaient nettement sous la moyenne de la rémunération versée dans notre secteur. Et ce gain, on le doit d’abord à la détermination et à la grande patience des travailleuses et des travailleurs récemment syndiqués à la CSN. »

Parmi les autres gains, mentionnons la mise en place d’une banque d’heures supplémentaires, l’accès à des congés mobiles payés, des vacances annuelles pouvant atteindre cinq semaines et la reconnaissance de l’ancienneté dans l’octroi de postes, les choix de vacances, etc.

D’autres avancées ont été obtenues, dont une protection contre le recours à la sous-traitance et au travail des cadres, l’intégration de salarié-es d’agences de placement privées dans l’unité d’accréditation syndicale ainsi que la reconnaissance des libertés d’action syndicale et l’accès à un local sur les lieux du travail.

Ces gains réalisés par les syndiqués ne tiennent pas compte de la récente réintégration, en janvier dernier, d’une dizaine de salarié-es licenciés en mars 2012, tout juste avant que le syndicat ne soit accrédité par la Commission des relations du travail. En effet, des plaintes de représailles pour activités syndicales avaient été déposées à la CRT pour contester ces licenciements. Après plusieurs jours d’audience, ces plaintes ont fait l’objet d’une entente hors cour.

Danny Audet est affirmatif, « cette entente sur les conditions de travail vient confirmer, une fois de plus, que le syndicat et ses membres ont eu raison de persister dans leur lutte pour réclamer et obtenir de meilleures conditions de travail. Elle est le fruit de la volonté des syndiqué-es de se faire respecter collectivement. Et cela inclut le droit à des conditions de travail décentes. »

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de Glutino est affilié à la Fédération du commerce (FC-CSN) qui rassemble 32 500 membres. Cette dernière fait partie de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), qui compte 300 000 membres provenant de tous les secteurs d’activité.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket