Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Une première convention pour les travailleuses de la bibliothèque de la ville de Sainte-Adèle

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Négociation

Une première convention pour les travailleuses de la bibliothèque de la ville de Sainte-Adèle

Les travailleuses de la section bibliothèque du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Ville de Sainte-Adèle (CSN) ont entériné à l’unanimité, le 14 décembre dernier, en assemblée, l’entente de principe intervenue quelques jours avant avec leur employeur, la Ville de Sainte-Adèle.

Il s’agit, pour ce groupe de travailleuses, de leur première convention collective. Auparavant salariées d’un organisme sans but lucratif, ce n’est qu’en juillet 2010 que la Ville de Sainte-Adèle est devenue leur employeur. La détermination des membres du comité de négociation, de même que la patience et la solidarité de toutes, ont permis d’en arriver à un règlement où salariées permanentes et temporaires obtiennent de très importantes améliorations de leurs conditions de travail.

Au nombre de celles-ci, notons des augmentations salariales de l’ordre de 28 % à plus de 40 %, la pleine reconnaissance de l’ancienneté cumulée au service de l’employeur précédent, 8 congés fériés dont celui de la Fête des travailleurs du 1er mai, et le paiement des journées de fermeture de la bibliothèque entre la veille de Noël et le 3 janvier inclusivement.

De plus, elles bénéficient maintenant de 6 jours de congés de maladie rémunérés et, d’un autre gain fort appréciable : la rétroactivité sur les salaires à la date de l’accréditation syndicale, soit le 7 juillet 2010. Plusieurs autres clauses permettront aussi d’harmoniser les conditions de travail dans cette convention collective qui viendra à échéance le 31 décembre 2014.

Les travailleuses de la section bibliothèque peuvent être fières de cette première convention qui reconnait leur contribution aux services de qualité dispensés aux citoyens et citoyennes de la Ville de Sainte-Adèle.

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Ville de Sainte-Adèle (CSN) -section bibliothèque est affilié à la Fédération des employées et employés des services publics – CSN et au Conseil central des Laurentides qui représente quelque 16 000 membres répartis dans 90 syndicats de la région des Laurentides.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket