Une maintenance imprévue de nos serveurs aura lieu ce jeudi de 19 h à 22 h. Le site de la CSN ainsi que nos sites affiliés seront indisponibles durant cette période. Nous sommes désolés des inconvénients engendrés.

Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Une semaine pour éviter la grève à la Villa Val – des – Arbres à Laval

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Entente de principe acceptée à 97 % chez Autobus Chambly

Réunis en assemblée générale ce jeudi 1er décembre, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

Réaction du Front commun au rapport de l’ISQ sur la rémunération des employé-es de l’administration québécoise

L’écart persiste et le rattrapage est nécessaire Encore cette année et à l’aube des négociations dans…
Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Climat de travail toxique à Lac-du-Cerf

Le climat de travail ne cesse de se détériorer à la municipalité de Lac-du-Cerf. L’arrivée d’un…
6 décembre : quand la haine perdure

6 décembre : quand la haine perdure

Le 6 décembre 1989, 14 femmes sont assassinées par un misogyne à l’école Polytechnique de Montréal,…
Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Piquetage symbolique chez Autobus la Montréalaise

Les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs des Autobus La Montréalaise–CSN (STTAM–CSN) ont tenu un…
Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Menace de grève à l’ITHQ : la table c’est aussi pour négocier

Après quatre séances de conciliation et trente-deux séances de négociation depuis mars 2021, le Syndicat des…

Une semaine pour éviter la grève à la Villa Val – des – Arbres à Laval

Laval

Une semaine pour éviter la grève à la Villa Val-des-Arbres

Les 85 travailleuses et travailleurs de la Villa Val-des-Arbres, un centre d’hébergement privé de Laval, exerceront la grève générale à compter du mercredi 21 novembre, et ce, pour une durée illimitée, à moins que leurs représentants en viennent à une entente satisfaisante négociée avec leur employeur d’ici là.

Réunis en assemblée générale le vendredi 9 novembre, ces membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs en centres d’hébergement privés de Montréal Centre (CSN) ont voté, à 100 %, par scrutin secret, en faveur de ce mandat de grève. Il s’agit des préposé-es aux bénéficiaires, des préposé-es à l’entretien et du personnel des cuisines et de la buanderie de l’établissement.

Revendications

Sans convention collective depuis plus d’un an, ces travailleuses et travailleurs revendiquent, entre autres, des augmentations de salaire de 0,64 $ l‘heure, pour 2006, de 0,63 $ l‘heure, pour 2007 et de 5 %, pour 2008. Ils souhaitent également se doter d’un plan d’assurances collectives.

Pour le syndicat, il ne fait aucun doute que les propriétaires du centre d’hébergement ont les moyens d’offrir à leurs employé-es des conditions de travail comparables à celles offertes dans d’autres centres d’hébergement privés syndiqués du Grand Montréal. Actuellement, le salaire à l’embauche d’une préposée aux bénéficiaires de Villa Val-des-Arbres est de 9, 90 $ l’heure. La revendication salariale porterait le salaire moyen à 12,20 $ l’heure à compter du 1er novembre 2008.

Pour les autres titres d’emploi, les salaires actuellement versés varient de 9,73 $ l’heure, à l’embauche pour un préposé à l’entretien à 12,24 $ l’heure pour un cuisinier.

Le centre d’hébergement Villa val-des-Arbres appartient à une compagnie ontarienne, Chartwell, un investisseur qui se spécialise dans les centres d’hébergement privés. Il est géré par le groupe Melior.

Services essentiels

Si le syndicat doit exercer la grève, le personnel assurera les services essentiels. Il s’agirait donc d’une grève légale. Dans les prochaines heures, les syndiqué-es installeront une roulotte à proximité du centre qui deviendra leur quartier général si l’employeur choisit la voie de l’affrontement. Rappelons que le syndicat avait dû exercer une grève de trois mois, en 2003.

Environ 1400 travailleuses et travailleurs d’une cinquantaine de centres d’hébergement privés sont membres de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN). Fondée en 1921, la Confédération des syndicats nationaux compte maintenant 300 000 membres dans tous les secteurs d’activité.


Source : CSN – 14 novembre 2007

Pour renseignements : Jean-Pierre Larche, Service des communications de la CSN : 514 598-2264

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket