Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Une victoire importante pour la CSN

Du même SUJET

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN acceptent l’entente de principe

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Entente de principe pour les employé-es de la SQDC syndiqués à la CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des employées et employés de la SQDC–CSN…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Vote de moyen de pression à l’unanimité

Vote de moyen de pression à l’unanimité

Insatisfaits du climat de travail et du manque d’ouverture de l’employeur, les chauffeurs d’autobus urbain du…
Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Oldcastle à Candiac – Les salarié-es en lock-out

Le lundi 20 juin, l’entreprise Oldcastle Solutions Enclosure de Candiac a mis ses travailleuses et ses…
Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Des briseurs de grève chez Viandes du Breton

Le 15 juin dernier, le Tribunal administratif du travail (TAT) a rendu un jugement indiquant que…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Métro Richelieu Inc. déboutée en cours

Une victoire importante pour la CSN

L’entreprise Métro-Richelieu, qui a tenté de faire déclarer illégale la stratégie de négociation coordonnée appliquée par les syndicats des marchés d’alimentation membres de la CSN, a été déboutée dans une décision rendue par le commissaire Pierre Cloutier, juge administratif à la commission des relations de travail (CRT).

Le commissaire confirme par cette décision le droit des travailleuses et des travailleurs des marchés d’alimentation, représentés par la Fédération du commerce de la CSN (FC-CSN), de négocier de façon coordonnée et qu’une telle manière d’agir était de bonne foi.

« On savait déjà qu’on négociait de bonne foi, affirme Serge Fournier, trésorier de la Fédération. Cependant, maintenant c’est l’ensemble des employeurs qui sont au courant. On espère que ça va se refléter sur les négociations en cours dans les marchés d’alimentation du Québec », conclut-il.

Métro ciblé à son tour La FC-CSN a entamé son tour une poursuite envers le marché Métro Saint-Constant pour ingérence. « La vraie mauvaise foi, elle se trouve du côté de ce marché d’alimentation », affirme Serge Fournier, trésorier de la FC-CSN. La fédération entend mener ce combat jusqu’au bout pour permettre à ses membres d’améliorer leurs conditions de vie.

La Fédération du commerce de la CSN représente 30 000 membres, regroupés au sein de 400 syndicats.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket