Mémoire sur le plan d’action 2018-2023 du Secrétariat aux aînés

Vieillir et vivre ensemble, chez soi, dans sa communauté

La situation du soutien à domicile au Québec est préoccupante. Alors que les besoins de la population augmentent, l’accès aux services diminue. Le gouvernement doit faire du soutien à domicile, une réelle priorité. Pour se faire, il doit rehausser le financement et renverser la lourde tendance à la privatisation. La qualité des soins et services et des emplois en dépendent. Le gouvernement doit aussi faire preuve de plus de transparence et définir clairement l’offre publique de services en matière de soutien à domicile, en tenant compte notamment, des besoins des proches aidantes. Les personnes aînées ne sont pas les seules à nécessiter du soutien à domicile, pensons aux personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme, une déficience intellectuelle ou physique. Le gouvernement doit aussi s’engager à répondre à leurs besoins.

Date de publication6 octobre 2017
Dossiers Démocratie et gouvernement
Santé et services sociaux
Sujets,
SourceConfédération des syndicats nationaux (CSN)
RégionL'ensemble du Québec