Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais

23 avril 2019

100 ans et toujours en mouvement !

C’est à Hull, en 1919, que le conseil central fut fondé. Et encore aujourd’hui, le CCSNO accompagne les gens de notre région dans leurs luttes.

Le Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais (CCSNO) tiendra son congrès du 24 au 26 avril, au Hilton Lac-Leamy, à Gatineau.

Le congrès coïncide avec son 100e anniversaire. En effet, c’est à Hull, en 1919, que le conseil central fut fondé. Et encore aujourd’hui, le CCSNO accompagne les gens de notre région dans leurs luttes.

La lutte pour l’accès à des services publics de qualité pour notre région reprendra une place importante. Ainsi, les congressistes seront appelés à réitérer leur appui à la coalition « Équité Outaouais », qui lutte pour un financement accru de nos réseaux de santé et d’éducation et des groupes communautaires.

Le renforcement de la place qu’occupe les femmes dans la vie syndicale sera aussi au cœur des débats et, en ce sens, l’organisation d’un colloque sera proposée aux délégué-es. L’organisation d’un regroupement permanent de femmes au conseil central y sera également discutée. De plus, les congressistes discuteront de l’organisation de la Marche mondiale des femmes prévue en 2020.

Luttes en cours

Les délégué-es recevront, en question de privilège, le Syndicat des tuteurs et tutrices de la Télé-Université–CSN, qui est en grève depuis le 25 janvier dernier.

Ils accueilleront également des membres du syndicat des éducatrices en centre de la petite enfance et des représentantes des responsables en service de garde (RSG), qui viendront expliquer la campagne « 4 ans, c’pas grand ».

Finalement, des groupes de défense des droits viendront témoigner des luttes qu’ils mènent autant en environnement que pour la défense des mal-logés.

Départ du président après 18 ans

Pour Michel Quijada, président du CCSNO, ce congrès sera le dernier. Après en avoir été le président pendant 18 ans, il partira pour une retraite bien méritée. C’est au congrès que les personnes déléguées procèderont à l’élection du nouveau comité exécutif du CCSNO, pour un nouveau mandat de trois ans.

Pour célébrer le 100e anniversaire du conseil central, la veille de l’ouverture du congrès, les congressistes sont invités à assister au spectacle de Boucar Diouf. De plus, les participantes et participants en apprendront davantage sur le passé du conseil central par des présentations sur des éléments de son histoire.

Une centaine de délégué-es représentant plus de 60 syndicats sont attendus. En plus de faire le bilan des trois dernières années, les congressistes se pencheront sur les perspectives d’avenir du conseil central, notamment en révisant les statuts et règlements et en réorganisant les différents comités. De plus, il y aura un grand débat sur la place de la vie syndicale dans nos organisations et sur l’impact de celle-ci sur notre capacité de revendication.

À propos du CCSNO

Le Conseil central des syndicats nationaux de l’Outaouais est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, il s’engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Il est composé de près de 65 syndicats regroupant près de 10 000 travailleuses et travailleurs réunis dans huit fédérations et issus de tous les secteurs d’activités.

 

← Précédent L’indifférence de François Legault 19 avril 2019
Suivant → Secteur public : cinq organisations syndicales conviennent d’un protocole de solidarité 24 avril 2019
Partager
Dossiers
Région
  • Outaouais
Source
Conseil central des syndicats nationaux de l'Outaouais (CCSNO–CSN)

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/100-ans-et-toujours-en-mouvement%e2%80%89/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 300 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.