Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Au revoir et merci Georgette Lachaîne

Du même SUJET

Gérald Larose reçoit le prix Camille-Laurin et l’Ordre de Montréal

Gérald Larose reçoit le prix Camille-Laurin et l’Ordre de Montréal

La CSN tient à souligner le travail remarquable et soutenu de Gérald Larose, qui a occupé…
L’avenir politique sera féministe!

L’avenir politique sera féministe!

Le comité condition féminine du Conseil central des syndicats nationaux de l’Estrie (CCSNE–CSN) et le comité…
L’avenir se conjugue au nous

L’avenir se conjugue au nous

La Journée internationale des droits des femmes est l’occasion parfaite de réfléchir sur ce qui a…
Dispositions sexistes de la Loi sur l'assurance-emploi

Dispositions sexistes de la Loi sur l'assurance-emploi

Kim Bouchard, avocate au Mouvement action-chômage de Montréal, avec l’appui de 12 autres organismes* C’est avec…
Lucie Dagenais : une grande dame nous quitte

Lucie Dagenais : une grande dame nous quitte

C’est avec profondément de tristesse que le mouvement CSN a appris le décès cette semaine de…
Une salle en l’honneur de Claudette Carbonneau

Une salle en l’honneur de Claudette Carbonneau

Première femme à occuper la présidence de la CSN, Claudette Carbonneau a eu l’honneur de voir…

Hommage

Archives CSN
Archives CSN

Au revoir et merci Georgette Lachaîne

Nous apprenions récemment le décès, dans la nuit du 7 décembre, de la camarade Georgette Lachaîne, âgée de 95 ans, qui fut l’une des premières femmes vice-présidente de la CSN. Georgette Lachaîne s’est illustrée dans son syndicat local, chez Dupuis et frères à compter de 1951, et a été une militante importante lors de la fameuse grève de 1952. C’est en 1962 qu’elle se fait élire au poste de vice-présidente de la CSN.

Photo : Cédric Martin
Photo : Cédric Martin

Georgette Lachaîne a été une syndicaliste inspirante et fait partie de ces pionnières qui ont permis d’ouvrir la voie à de nouvelles générations de femmes syndicalistes.

Je suis fière de travailler dans le sillage de cette grande femme, qui a su démystifier les enjeux sur lesquels il était urgent de se pencher pour faire progresser la condition de toutes les femmes. Merci, Georgette Lachaîne, nous tâcherons de poursuivre votre œuvre avec la même ardeur que vous avez déployée vous-même. Véronique De Sève, vice-présidente de la CSN

Le comité exécutif de la CSN offre ses sincères condoléances à la famille ainsi qu’aux proches de Madame Lachaine.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket