Bilan de la tournée d’information du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Les salarié-es de BAnQ en grève bientôt

Les salarié-es de BAnQ en grève bientôt

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs unis de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (STTuBAnQ–CSN) a…
Santé et services sociaux : quelles portes la CAQ ouvrira-t-elle ?

Santé et services sociaux : quelles portes la CAQ ouvrira-t-elle ?

Des travailleuses et travailleurs membres de syndicats CSN des secteurs public et privé se sont donné…
L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

L’aide juridique à nouveau menacée par la grève au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie

Les services de l’aide juridique dispensés au Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et aux Iles-de-la-Madeleine pourraient à nouveau…
Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Équité salariale : le personnel de bureau et de l’administration réclame son dû!

Des centaines de militantes et de militants de la Fédération de la santé et des services…
La CSN et la CSD unissent leurs forces

La CSN et la CSD unissent leurs forces

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Centrale des syndicats démocratiques (CSD) annoncent qu’elles se…
Les salarié-es de BAnQ se dotent d’un mandat de grève

Les salarié-es de BAnQ se dotent d’un mandat de grève

Réunis en assemblée générale ce lundi soir, 16 janvier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…

Imputabilité peut-être… faire baisser la grogne, pas du tout !

Thumb down hand

Bilan de la tournée d’information du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue

Annoncée en catastrophe par le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS AT) le 8 septembre dernier, la tournée d’information de la Direction des programmes en santé mentale et dépendance (DPSMD) a pris fin vendredi à Amos, après avoir fait le tour des MRC de la région.

« Nous avons pu faire une fois de plus le constat de l’improvisation du CISSS, comme c’est le cas depuis l’entrée en vigueur de la réforme Barrette. Une tournée d’information et non une consultation, puisque celle-ci est à venir, qui avait tout l’air de répondre à des directives d’imputabilité provenant de haut lieu », considère le vice-président du Conseil central de l’Abitibi-Témiscamingue–Nord-du-Québec (CCATNQ–CSN), Donald Rheault.

De son côté, la vice-présidente régionale de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN), Annick Trottier, constate une fois de plus le peu de respect et de reconnaissance envers les membres du personnel du réseau de la santé et des services sociaux. « L’exercice mis en place par la DPSMD, bien que louable et très important, nous laisse un peu sceptiques. Quand une direction souhaite vraiment consulter tous les intervenants, il nous apparaît tout aussi important que l’ensemble du personnel, peu importe le titre d’emploi, soit intégré à la démarche. À ce chapitre, nous sommes intervenus à chaque reprise sur ce volet. Nous avons également indiqué notre mécontentement quant à la façon dont le CISSS AT s’est comporté dans la gestion des moyens à prendre pour faciliter la participation des représentants syndicaux. Des correctifs à ce chapitre seront apportés, aux dires de la personne déléguée du CISSS AT », de dire la porte-parole de la FSSS. « De plus, lorsqu’on prend une démarche semblable vraiment au sérieux, on s’assure de prendre tous les moyens pour faciliter la participation des gens et non le contraire », d’ajouter madame Trottier.

Pour les porte-parole de la CSN, cette façon de faire est plus que contestable et ne fait qu’ajouter aux inquiétudes et au scepticisme du personnel, qui risque en outre d’assumer en double les conséquences d’une improvisation dans la dispense des soins de santé et services sociaux en région.

Bien que le CISSS AT laisse entendre que rien n’est encore décidé, les personnes représentante de la CSN en région invite la population à demeurer vigilante. « Si la tournée annoncée à la fin septembre pour la population ressemble à celle qu’on vient d’assister la semaine dernière, honnêtement, il n’y a rien de rassurant, bien au contraire. Si tel était le cas, le CISSS AT devra revoir son slogan Unis dans l’action pour faire ensemble. », concluent le vice-président du conseil central et la vice-présidente régionale de la FSSS-CSN.

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket