C-18 : la FNCC–CSN demande à Québec et à Ottawa de suspendre l’achat de publicité sur Facebook et sur Google

Articles récents

Budget fédéral 2024 - Toujours pas assez de logements d'ici 2030

Budget fédéral 2024 - Toujours pas assez de logements d'ici 2030

Les nouvelles dépenses d’Ottawa pour le logement, annoncées avant le budget, représentent un effort louable d’augmentation…
Un employeur qui perd la carte pour des jeans

Un employeur qui perd la carte pour des jeans

La quarantaine de travailleurs de Shred-It n’ont eu d’autre choix que d’entrer en grève ce matin…
La CSN déçue de la décision de la Cour suprême du Canada

La CSN déçue de la décision de la Cour suprême du Canada

La CSN est déçue de la décision de la Cour suprême du Canada de ne pas…
Vote de grève à l’unanimité chez les Autobus Brissette & Frères

Vote de grève à l’unanimité chez les Autobus Brissette & Frères

Hier soir, lors d’une assemblée générale extraordinaire, les membres du Syndicat des chauffeurs d’autobus de Brissette…
Consultation sur l'avenir de la forêt: les travailleurs et travailleuses doivent être au centre des préoccupations, insistent les organisations syndicales

Consultation sur l'avenir de la forêt: les travailleurs et travailleuses doivent être au centre des préoccupations, insistent les organisations syndicales

Alors que se tient aujourd’hui la Rencontre nationale des partenaires sur l’avenir de la forêt, les…
Pénurie de travailleurs sylvicoles : la solution est à portée de mains

Pénurie de travailleurs sylvicoles : la solution est à portée de mains

À l’aube de la saison des travaux sylvicoles, le Conseil central du Bas-Saint-Laurent, la Fédération de…

Redevances aux salles de nouvelles

Portland, OR, USA - Dec 9, 2021: Facebook Ads Manager and Google

C-18 : la FNCC–CSN demande à Québec et à Ottawa de suspendre l’achat de publicité sur Facebook et sur Google

Devant l’utilisation de menaces et de représailles de la part des groupes Meta/Facebook et Google/Youtube en opposition à l’adoption prochaine du projet de loi C-18, la Fédération nationale des communications et de la culture–CSN demande aux gouvernements du Québec et du Canada de cesser d’acheter de la publicité sur ces plateformes, et ce, tant que le projet de loi ne sera pas adopté.

La FNCC–CSN rappelle qu’en mars dernier, Google a volontairement cessé d’afficher sur les plateformes de milliers de citoyennes et de citoyens canadiens des articles d’actualité. Du même coup, il a menacé de le faire définitivement si Ottawa osait adopter le projet de loi, qui vise à forcer les géants du Web à conclure des ententes avec les entreprises de presse pour le partage de leurs contenus journalistiques. Depuis, le groupe Meta, propriétaire de Facebook, a également retiré les contenus d’actualité de ses plateformes, menaçant de les bloquer de façon permanente si le projet de loi C-18 est adopté.

« Nous ne pouvons tolérer de tels gestes d’intimidation envers nos institutions démocratiques », affirme la présidente de la FNCC–CSN, Annick Charette.

« Alors que le gouvernement tente justement de corriger le profond déséquilibre du secteur des médias engendré par la montée en puissance des géants du numérique, il faudrait les laisser venir menacer les travaux parlementaires sans rien dire ? Les deux paliers de gouvernement doivent réagir fortement et aviser les multinationales du Web qu’ils prendront les moyens appropriés pour défendre le droit à une information libre et indépendante », poursuit la présidente de la FNCC–CSN.

Réunis en bureau fédéral à Québec la semaine dernière, les délégué-es de la FNCC–CSN ont adopté une résolution demandant aux gouvernements du Canada et du Québec de cesser d’acheter de la publicité sur les plateformes Meta/Facebook et Google/Youtube, tant que le projet de loi ne sera pas adopté et que ces multinationales n’auront pas annoncé leur intention de s’y conformer.

La FNCC–CSN regroupe 6 000 membres dans 80 syndicats œuvrant dans les domaines des communications, du journalisme et de la culture. Elle est l’une des huit fédérations de la CSN qui réunit près de 325 000 travailleuses et travailleurs des secteurs public et privé, et ce, dans l’ensemble des régions du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

À LA UNE

Le Point syndical  automne 2023