Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

« C’est dans le sens de nos démarches », dit le syndicat des agents de la paix

Du même SUJET

Entente de principe pour le SAPSCQ–CSN

Entente de principe pour le SAPSCQ–CSN

Une entente de principe est intervenue entre le Syndicat des agents de la paix en services…
Rencontre d’UCCO-SACC–CSN avec le ministre de la Sécurité publique

Rencontre d’UCCO-SACC–CSN avec le ministre de la Sécurité publique

Le 25 mars dernier, François Énault était avec une délégation de représentants d’UCCO-SACC–CSN pour une rencontre avec…
Des syndicats de la fonction publique québécoise réclament des actions concrètes

Des syndicats de la fonction publique québécoise réclament des actions concrètes

Afin d’endiguer les problèmes de pénurie de main-d’œuvre qui mettent à mal les services publics, des…
Nouveau coup d’éclat des agents correctionnels

Nouveau coup d’éclat des agents correctionnels

Ce mercredi matin, les agents des services correctionnels du Québec ont à nouveau déployé une immense…
Les agents correctionnels marquent la reprise des négociations avec un coup d’éclat

Les agents correctionnels marquent la reprise des négociations avec un coup d’éclat

Les agents des services correctionnels du Québec ont déployé une immense bannière sur l’édifice abritant les…
Les agents correctionnels font pression sur le Conseil du trésor

Les agents correctionnels font pression sur le Conseil du trésor

Les agents des services correctionnels du Québec ont accentué la pression sur le gouvernement, mardi matin,…

Ondes brouillées dans les centres de détention

« C’est dans le sens de nos démarches », dit le syndicat des agents de la paix

Le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ-CSN) réagit positivement aux déclarations du ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, à l’effet d’intervenir auprès du gouvernement fédéral pour que soient brouillées les ondes cellulaires dans les centres de détention.

« Cette intervention va dans le sens de nos démarches, car nous réclamons le brouillage des ondes cellulaires depuis longtemps pour rendre les établissements plus sécuritaires, a indiqué Stéphane Lemaire, président du syndicat.

«Au cours des dernières années, nous avons multiplié les démarches pour améliorer les conditions de travail des agents en services correctionnels et, ainsi, rendre les centres plus sécuritaires : centre de formation, interventions pour contrer la surpopulation carcérale, etc.»

Le syndicat ne fera aucune autre autre déclaration à ce sujet aujourd’hui.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket