Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

De Djibouti à Berthierville

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Des gains historiques pour les travailleuses et les travailleurs de Viandes du Breton

Des gains historiques pour les travailleuses et les travailleurs de Viandes du Breton

D’une durée de quatre ans, la convention collective établit de nouveaux standards quant à la rémunération,…
La CSN en faveur de la régularisation des personnes migrantes précaires : appel à l’action

La CSN en faveur de la régularisation des personnes migrantes précaires : appel à l’action

La CSN invite tout le monde à appuyer la campagne Essentiel.le.s d’Amnistie internationale Canada francophone en…
Marlène Paul ou le militantisme syndical pour créer des ponts sur les réalités autochtones

Marlène Paul ou le militantisme syndical pour créer des ponts sur les réalités autochtones

Innue par son père, Marlène est née il y a soixante-trois ans à Mashteuiatsh, la seule…
Adem Jasarevic : « La lutte contre le racisme est une tâche collective. La CSN fait partie de cette collectivité et moi aussi ».

Adem Jasarevic : « La lutte contre le racisme est une tâche collective. La CSN fait partie de cette collectivité et moi aussi ».

Élu au Comité des relations interculturelles de la CSN par les délégué-es réunis lors du dernier…
Hélène Nazon : « Dépoussiérer nos projets éducatifs pour contrer le racisme »

Hélène Nazon : « Dépoussiérer nos projets éducatifs pour contrer le racisme »

Professeure de littérature au Cégep Garneau de Québec depuis plus de dix ans et vice-présidente à…
La Coalition contre le travail précaire met le premier ministre au défi de venir entendre leurs revendications

La Coalition contre le travail précaire met le premier ministre au défi de venir entendre leurs revendications

Déneiger des camions des remorques est un travail très dangereux sans les équipements de sécurité appropriés.…

Olymel

12 Djiboutiens entamant leur nouvelle vie au Québec en travaillant à l'abattoir de Berthier

De Djibouti à Berthierville

Le 9 novembre dernier, des représentants du Syndicat des employé-es de l’abattoir de Berthier (FC–CSN) se sont déplacés à Montréal-Trudeau pour accueillir de nouveaux membres venus de très loin : 12 Djiboutiens entamant leur nouvelle vie au Québec.

C’est Olymel qui, dans un effort de recruter une main-d’œuvre francophone, a convaincu ces 12 hommes âgés de 20 à 30 ans à parcourir 11 000 kilomètres pour venir s’établir à Berthierville. Le lendemain, ils étaient rejoints par trois Rodriguais de l’île Rodrigue au large de l’Afrique. « Olymel leur a fait construire des logements à Berthier spécialement pour eux », explique Benoit Boucher, conseiller à la FC–CSN. La première semaine a été consacrée à leur adaptation : épicerie, banque, pharmacie, assurance maladie, tout leur a été expliqué. Puis ils ont commencé leur formation à l’abattoir. « Ils bénéficient des mêmes conditions que tous les nouveaux travailleurs, précise Jean-Guy Therrien, vice-président du syndicat. Une fois leur période de probation achevée, ils vont toucher le même salaire et les mêmes avantages que leurs collègues ; ils sont également membres du syndicat. »

Bien sûr, le climat constitue un important défi pour ces nouveaux travailleurs, mais tranquillement, ils s’adaptent à leur nouvelle vie. Au travail depuis le 20 novembre, leur intégration se déroule très bien. « Le fait qu’ils parlent un français impeccable, ça aide énormément. Ils suivent la cadence et se mêlent facilement aux travailleurs », précise Jean-Guy Therrien.

Si tout se déroule comme prévu, les 15 travailleurs espèrent pouvoir s’établir définitivement au Québec et continuer à travailler pour Olymel. L’entreprise s’est d’ailleurs engagée à les garder s’ils répondent aux exigences.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket