Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Domtar : la CSN en deuil

Du même SUJET

Un congrès fort engagé au Conseil central du Cœur du Québec–CSN

Un congrès fort engagé au Conseil central du Cœur du Québec–CSN

Le 10e Congrès du Conseil central du Cœur du Québec s’est conclu, ce midi, à l’hôtel Victorin…
Les syndicats CSN de la Montérégie tiennent leur 10e congrès

Les syndicats CSN de la Montérégie tiennent leur 10e congrès

Le 10e congrès triennal du Conseil central de la Montérégie–CSN se tient cette semaine, du 17…
La CAQ trouvera la CSN sur son chemin

La CAQ trouvera la CSN sur son chemin

À l’approche de la prochaine campagne électorale, la présidente de la CSN, Caroline Senneville, met en…
Votre milieu de travail est-il bien protégé ?

Votre milieu de travail est-il bien protégé ?

Ce 6 avril marque l’entrée en vigueur du régime intérimaire sur les mécanismes de prévention prévu…
La CSN lance sa campagne nationale en santé-sécurité du travail

La CSN lance sa campagne nationale en santé-sécurité du travail

Le 6 avril 2022 marque l’entrée en vigueur du régime intérimaire des mécanismes de prévention et de participation…
Le syndicat du RTC rectifie les faits

Le syndicat du RTC rectifie les faits

À la suite d’un article publié le 5 mars 2022 dans le Journal de Québec, le Syndicat des…

Santé et sécurité au travail

Crédit : Domtar (domtar.com)
Crédit : Domtar (domtar.com)

Domtar : la CSN en deuil

C’est avec consternation, tristesse et révolte que nous avons appris, cette semaine, le décès de deux travailleurs à l’usine de pâtes et papier Domtar, à Windsor en Estrie, où travaillent près de 750 membres de la CSN. Les deux hommes, salariés d’une firme contractée par Domtar pour mener d’importants travaux de réfection de l’usine, ont péri à la suite de l’effondrement d’une structure d’échafaudage.

La CSN, ses dirigeantes, ses dirigeants et ses salarié-es tiennent à offrir aux familles et aux proches des victimes leurs plus sincères condoléances et affirmer leur plus grande solidarité envers les travailleuses et les travailleurs de l’usine de Windsor, fortement ébranlés par cette tragique nouvelle.

« Il est bien sûr trop tôt pour tirer des conclusions. Mais force est d’admettre que c’est en se rendant au travail que Yan Baillargeon, 39 ans, et Hugo Paré, 22 ans, sont décédés, a réagi la présidente de la CSN, Caroline Senneville. Personne ne devrait perdre la vie en tentant de la gagner. Les enquêtes appropriées devront être menées et leurs conclusions rendues publiques. Il faudra nous assurer que leurs recommandations soient mises en application sans délai. En ce sens, la CSN maintiendra la pression pour rendre tous les milieux de travail sécuritaires, qu’ils soient syndiqués ou non. »

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

ACTUALITÉS