Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Le syndicat des travailleuses et travailleurs du transport urbain se dote d’un mandat de grève. 

Le syndicat des travailleuses et travailleurs du transport urbain se dote d’un mandat de grève. 

Réunis en assemblée générale le 5 février dernier, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs…
Envoi du second avis de grève chez B.R. et Tremblay & Paradis

Envoi du second avis de grève chez B.R. et Tremblay & Paradis

À la suite de la rencontre de négociation du 4 février avec leur employeur et la conciliatrice,…
Le Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud refuse l’hypothèse de règlement

Le Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud refuse l’hypothèse de règlement

Les membres du Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud (CSN) ont rejeté l’hypothèse de règlement…
Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Deux syndicats du transport scolaire en grève bientôt

Le Syndicat des travailleuses et travailleurs des autobus R.M.–CSN et le Syndicat d’Autobus Terremont Ltée–CSN ont…
Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Les syndicats de B.R. et de Tremblay et Paradis votent en faveur de la grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale ce 3 février en début d’après-midi, le Syndicat des employé-es de transport Autobus…
Le Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud présentera une hypothèse de règlement

Le Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud présentera une hypothèse de règlement

Le Syndicat des chauffeurs d’autobus de la Rive-Sud (CSN) présentera une hypothèse de règlement à ses…

Entente de principe

0EC9B98C-3359-464C-89FF-43BDFC970D19-3521-00000082044F276D

Fin du lock-out au Hilton de Mont-Tremblant

En lock-out depuis le mois d’août, les travailleuses et les travailleurs du Hilton Homewood Suites de Tremblant ont adopté, ce midi, les termes de l’entente de principe intervenue lundi auprès de l’employeur. Le retour au travail s’effectuera à compter de dimanche.

Les salarié-es de l’hôtel situé au pied de la station de ski avaient pour objectif de mettre un terme au retard salarial qu’ils accusent par rapport à des emplois comparables dans les hôtels du même acabit sur la montagne. Ils obtiennent ainsi des augmentations salariales de 1,75 $ l’heure, rétroactivement au 1er juillet dernier. Ils recevront également des majorations salariales annuelles de plus de 4 % en 2023, de 3 % en 2024, de 2,5 % en 2025 et de 2 % en 2026. Un mécanisme de protection contre l’inflation a également été obtenu pour chacune de ces années.

« Les gains sont considérables ! », s’est réjoui le président du Syndicat des travailleuses et des travailleurs de la Station Mont-Tremblant–CSN, Benoit Filion, au terme de l’assemblée. « On parle d’augmentation de près de 10 % dès la première année, pour des augmentations d’environ 22 % en cinq ans. De plus, nous avons renforcé nos protections contre la sous-traitance afin de préserver des emplois de qualité pour les employés de l’hôtel. »

Les employé-es ont en effet obtenu la clause type du secteur de l’hôtellerie de la CSN en matière d’encadrement des agences de personnel, ce qui permet au syndicat d’avoir accès aux termes du contrat avec l’agence de personnel, d’être avisé 72 heures à l’avance et d’obtenir un dédommagement correspondant à 2 % de la masse salariale.

« Ça n’a pas été une négociation facile, reconnaît le responsable du secteur de l’hôtellerie et trésorier de la Fédération du commerce–CSN, Michel Valiquette. Les travailleuses et les travailleurs du Hilton ont pourtant fait preuve d’une détermination exemplaire qui leur a permis d’atteindre les objectifs de négociation qu’ils s’étaient donnés et de rentrer la tête haute. Il s’agit d’une très grande victoire pour nous. »

La présidente du Conseil central des Laurentides–CSN, Chantal Maillé, a tenu à féliciter les lock-outés pour l’extraordinaire mobilisation des dernières semaines. « Ce n’est pas toujours facile, surtout à l’approche de l’hiver, de tenir le coup pendant un conflit de travail. Les employé-es du Hilton n’ont jamais abandonné. Nous remercions également l’ensemble des syndicats de la CSN qui se sont montrés extrêmement généreux au cours des dernières semaines, n’hésitant pas à soutenir financièrement les travailleuses et les travailleurs en conflit. »

À propos

En lock-out depuis le 26 août dernier, les employé-es du Hilton Homewood Suites de Tremblant étaient sans convention collective depuis le 30 juin. La section Hilton du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Station Mont-Tremblant–CSN regroupe 24 salarié-es, alors que le syndicat général représente les 900 employé-es des différentes installations de la montagne. Fondée en 1921, la CSN regroupe 330 000 travailleuses et travailleurs des secteurs public et parapublic, et ce, dans l’ensemble des régions du Québec.

 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

ACTUALITÉS