Conflit de travail

Grève chez Olymel Princeville

Photo : Cédric Martin
Olymel refuse pour le moment d’appliquer le même traitement à tous ses salarié-es.
Partager

Le 28 octobre 2019, les 350 membres du Syndicat des employé-es d’Olymel Princeville–CSN ont déclenché une grève générale illimitée. Les employé-es ayant subi un recul salarial majeur de l’ordre de 5,40 $ en 2005, les salaires sont au cœur du litige. En 2018, l’employeur avait consenti des augmentations de 5,25 $ l’heure aux mécaniciens pour les garder dans l’entreprise. Malgré un chiffre d’affaires record en 2018, la réouverture du marché chinois au porc canadien et sa difficulté à recruter et à retenir ses travailleuses et travailleurs, Olymel refuse pour le moment d’appliquer le même traitement à tous ses salarié-es. Dans cette entreprise située dans les Bois-Francs, on abat, découpe et désosse environ 13 500 porcs par semaine.

← Précédent Nouvelles cartes de Noël du Collectif pour un Québec sans pauvreté 10 décembre 2019
Suivant → Une soirée sociale remplie de générosité 10 décembre 2019