Côte-Nord

Hausse des arrêts de travail pour cause psychologique dans les établissements de la santé et des services sociaux

30 août 2017

C'est 374 travailleuses et travailleurs qui ont été en arrêt de travail en 2016-2017 pour des causes psychologiques.
Partager
Région
  • Côte-Nord
Source
Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS–CSN)

Depuis cinq ans, on assiste à une augmentation de 11 % des arrêts de travail pour cause psychologique dans les établissements de santé et de services sociaux de la Côte-Nord. Pour la CSN, cette donnée préoccupante illustre l’effet de la réforme Barrette et des compressions budgétaires sur les personnes qui doivent prendre soin de la population.

Un syndrome de la réforme Barrette

Le personnel peine de plus en plus à porter le fardeau de la réforme Barrette « Notre travail, c’est de soigner la population. Mais ce qu’on remarque de plus en plus, c’est que notre monde a besoin d’être soigné pour passer au travers de la réforme insensée du ministre Barrette », explique Jeff Begley, président de la FSSS-CSN, lors de son passage sur la Côte-Nord.

La surcharge de travail causée par la réforme Barrette et les compressions budgétaires qui s’accumulent depuis cinq ans ont des conséquences tangibles. C’est 374 travailleuses et travailleurs qui ont été en arrêt de travail en 2016-2017 pour des causes psychologiques. Leurs témoignages sont sans équivoque : il n’y a plus d’espace pour en exiger plus du personnel.

« Le ministre Barrette ne peut plus nier la réalité : non seulement sa réforme n’a pas amélioré l’accès aux soins dans la région, mais en plus, les travailleuses et travailleurs tombent malades. Les cas deviennent plus complexes, il manque de monde et le personnel en a par-dessus les oreilles ! », poursuit Gisèle Charette, vice-présidente régionale de la FSSS-CSN.

« Le personnel connaît la chanson : on leur demande sans cesse de faire plus avec moins. S’ils ont enduré longtemps, on se rend maintenant compte qu’on a atteint le point de non-retour. Ce n’est pas normal que tant de travailleuses et travailleurs tombent au combat à cause de l’épuisement professionnel. Il faut que ça cesse ! », de conclure Guillaume Tremblay, président du Conseil central Côte-Nord — CSN.

← Précédent Les employé-es municipaux de Port-Cartier dénoncent l’attitude autoritaire de la mairesse au conseil municipal 29 août 2017
Suivant → Fermeture sauvage d’un hebdo local de Lévis signée Transcontinental 30 août 2017

URL de ce document :

https://www.csn.qc.ca/actualites/hausse-des-arrets-de-travail-pour-cause-psychologique-dans-les-etablissements-de-la-sante-et-des-services-sociaux/
Logo de la CSN

Confédération des syndicats nationaux

www.csn.qc.ca

1601, avenue De Lorimier
Montréal (Québec) H2K 4M5
Téléphone sans frais : 1 866 646-7760

Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.