Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Hommage à une grande militante

Du même SUJET

Gérald Larose reçoit le prix Camille-Laurin et l’Ordre de Montréal

Gérald Larose reçoit le prix Camille-Laurin et l’Ordre de Montréal

La CSN tient à souligner le travail remarquable et soutenu de Gérald Larose, qui a occupé…
Une salle en l’honneur de Claudette Carbonneau

Une salle en l’honneur de Claudette Carbonneau

Première femme à occuper la présidence de la CSN, Claudette Carbonneau a eu l’honneur de voir…
Nathalie Arguin élue au secrétariat général de la CSN

Nathalie Arguin élue au secrétariat général de la CSN

Les délégué-es du Conseil confédéral de la CSN, réunis hier en instance virtuelle, ont élu Nathalie…
Le Québec moderne, résultat de luttes syndicales

Le Québec moderne, résultat de luttes syndicales

Par Jean Lortie, secrétaire général de la CSN Le 24 septembre marque le 100e anniversaire de…
Jean Lortie annonce son départ à la retraite après 40 ans de militance

Jean Lortie annonce son départ à la retraite après 40 ans de militance

C’est avec émotion que les 300 000 membres de la CSN et ses 650 employés ont…
Le Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN) salue Ann Gingras

Le Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches (CSN) salue Ann Gingras

Ann Gingras a remis aujourd’hui sa démission à titre de présidente du Conseil central de Québec–Chaudière-Appalaches…

Retraite de Francine Lévesque

Photo Raynald Leblanc
Photo Raynald Leblanc

Hommage à une grande militante

Après 40 ans de militantisme, Francine Lévesque, vice-présidente de la CSN prend sa retraite.

Jacques Létourneau, président de la CSN, a souhaité lui rendre hommage.

« Francine a lutté farouchement pour le syndicalisme à la manière CSN. Tout d’abord dans son établissement d’origine, à l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, puis à la FSSS et finalement avec l’exécutif de la CSN. »

Francine Lévesque a, quant à elle, tenu à dire quelques mots à toutes celles et ceux qui ont milité à ses côtés au cours des 40 dernières années et aussi aux femmes et aux hommes qui travaillent au quotidien à promouvoir les valeurs de la CSN.

« On ne peut rêver de plus belle vie que de se consacrer corps et âme à améliorer le quotidien de ses semblables. Grâce à la CSN, à ses militantes et ses militants, grâce à vous, j’ai eu cette chance immense. »

« Féministe, je me suis toujours définie comme tel. Le féminisme, c’est sans aucun doute le combat syndical que j’ai mené avec le plus de conviction. Celui dont je suis le plus fière. Avoir pu porter de nombreux dossiers pour la reconnaissance des droits des femmes, des travailleuses. »

« J’ai le sentiment d’avoir contribué à ce mouvement à ma pleine mesure. Je continuerai d’être une militante dans l’âme, syndicale, féministe, citoyenne. Merci de m’avoir permis de m’épanouir et de contribuer à ma manière à l’avancement de la classe ouvrière, afin que les femmes et les hommes du Québec puissent trouver l’indispensable dans le travail de chacun et chacun : la dignité. »

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket