Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

Il faut s’opposer à la motion conservatrice de criminaliser la critique citoyenne des politiques d’Israël envers le peuple palestinien

Du même SUJET

La CSN salue les mesures annoncées par le gouvernement fédéral

La CSN salue les mesures annoncées par le gouvernement fédéral

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) appuie les nouvelles mesures que le gouvernement fédéral entend mettre…
La Cour supérieure reconnaît aux agents correctionnels fédéraux le droit de négocier leur régime de retraite

La Cour supérieure reconnaît aux agents correctionnels fédéraux le droit de négocier leur régime de retraite

Le Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN) accueille très favorablement la décision rendue par le…
100 ans pour le droit de vote des femmes au pays

100 ans pour le droit de vote des femmes au pays

Aujourd’hui marque le 100e anniversaire du droit de vote des femmes au Canada, mais les femmes…
Solidarité avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim

Solidarité avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) exprime sa solidarité avec les quelque 1500 prisonniers palestiniens qui…
De graves atteintes aux droits et à l’accès à la justice dénoncées

De graves atteintes aux droits et à l’accès à la justice dénoncées

Le Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi (MASSE), la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec…
Un pas dans la bonne direction

Un pas dans la bonne direction

Participant à la consultation du Comité permanent des finances sur le projet de loi C-26 visant…

Appel de la société civile québécoise

BDS
BDS

Il faut s’opposer à la motion conservatrice de criminaliser la critique citoyenne des politiques d’Israël envers le peuple palestinien

Demain, le lundi 22 février, les députés de la Chambre des Communes voteront sur une motion conservatrice appelant à rejeter la campagne palestinienne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) et à condamner tout individu, groupe et organisation qui en fera la promotion. Une lettre signée par 74 organisations québécoises et canadiennes, dont la CSN, exprimant la nature de la ferme opposition à cette motion, a été envoyée aux député-es fédéraux, hier.

Il s’agit d’une atteinte grave au droit à la liberté d’expression que dénoncent la Ligue des droits et libertés du Québec de même que 29 autres organisations de la société civile québécoises. « Nous sommes troublés et choqués d’apprendre que le Parti libéral de M. Trudeau s’apprêterait à voter en faveur de la motion, souligne Jean Lacharité de la CSN. Nous sommes allés deux fois en Palestine et nous avons pu constater par nous-mêmes les violations des droits au travail, au logement, à la liberté de circulation, à la santé et à l’éducation causées par plus d’une soixantaine d’années de guerres, d’expropriations, d’occupation, de colonisation, d’apartheid, de négociations infructueuses, de violences et d’injustices. La CSN considère que la campagne BDS, une campagne pacifiste qui demande le respect des droits reconnus du peuple palestinien, est légitime. »

«Rappelons, dit Marc-Edouard Joubert du Conseil régional FTQ du Montréal métropolitain, que les actions de boycott pour pousser à des changements sur le plan social, politique ou économique, ont toujours été considérées, par les pays démocratiques, comme des formes protégées de liberté d’expression. Le gouvernement canadien a lui-même utilisé ce moyen dans le cas de l’apartheid en Afrique du Sud. Forcer, par une telle motion, à faire taire les voix divergentes concernant un conflit marqué par la pensée unilatérale des conservateurs de M. Harpeur, par la désinformation et l’absence de débat public éclairé, est tout simplement inacceptable en démocratie. »

« La campagne BDS, affirme Bruce Katz, de Voix Juives Indépendantes, n’a rien à voir avec une entreprise de démonisation et de délégitimisation d’Israël comme le prétend faussement la motion conservatrice. Elle n’est pas non plus une manifestation d’antisémitisme et de racisme comme l’affirmait l’ancien gouvernement Harper. Nous sommes contre l’antisémitisme, mais nous sommes pour le droit de critiquer les politiques israéliennes qui violent le droit international depuis des décennies. Israël n’est pas au-dessus des lois. »

« Ce mouvement international poursuit Sabine Friesinger de la Coalition BDS-Québec est un moyen d’action pacifique et citoyen pour que cessent les violations des droits du peuple palestinien par le gouvernement israélien : occupation, colonisation, blocus de Gaza, interdiction du droit de retour pour les réfugiés, mur de séparation, inégalité de droits pour les palestiniennes et palestiniens vivant en Israël. »

Sachant que les députés du NPD, du Bloc québécois et du Parti Vert voteront contre la motion conservatrice, nous demandons instamment à tous les députés libéraux de voter eux aussi contre cette motion qui reprend pour l’essentiel le Protocole d’entente Canada-Israël concernant la diplomatie publique signé par le gouvernement Harper en janvier 2015 et que nous avions également dénoncé à l’appel de Voix Juives Indépendantes.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket

ACTUALITÉS