Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La consultation doit être indépendante, consciencieuse et respectueuse

Du même SUJET

Tomasz Walenta affûte ses crayons pour l’Ukraine

Tomasz Walenta affûte ses crayons pour l’Ukraine

Réfugié politique à 7 ans alors que le mouvement Solidarnosc ébranlait le régime soviétique, Tomasz Walenta…
500 organisations, dont la CSN, réclament une politique d'habitation au Québec

500 organisations, dont la CSN, réclament une politique d'habitation au Québec

Selon ces organisations, une telle politique est plus que jamais nécessaire compte tenu de la gravité…
Dispositions sexistes de la Loi sur l'assurance-emploi

Dispositions sexistes de la Loi sur l'assurance-emploi

Kim Bouchard, avocate au Mouvement action-chômage de Montréal, avec l’appui de 12 autres organismes* C’est avec…
Thérapie de conversion : la CSN satisfaite des nouvelles règlementations

Thérapie de conversion : la CSN satisfaite des nouvelles règlementations

La CSN tient à ajouter sa voix à celles des nombreuses personnes et organisations qui ont…
Des gains historiques pour les travailleuses et les travailleurs de Viandes du Breton

Des gains historiques pour les travailleuses et les travailleurs de Viandes du Breton

D’une durée de quatre ans, la convention collective établit de nouveaux standards quant à la rémunération,…
Journée d’action pour les droits humains en Colombie

Journée d’action pour les droits humains en Colombie

Des organisations de la société civile canadienne dénoncent l’inaction du gouvernement du Canada face à la…

SOUTENONS LES TRAVAILLEUSES ET LES TRAVAILLEURS DE ROLLS-ROYCE

Les 530 travailleuses et travailleurs de Rolls- Royce Canada, à Montréal, ont été mis en lockout le 15 mars dernier. Démontrons à Rolls-Royce Canada qu’en attaquant ses 530 salarié-es, c’est à un mouvement fort de ses 1 600 syndicats regroupant 325 000 membres qu’elle s’en prend ! Les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don en ligne qui sera utilisé exclusivement pour soutenir la lutte des travailleuses et des travailleurs de Rolls-Royce Canada.

Racisme systémique

IMG_7426

La consultation doit être indépendante, consciencieuse et respectueuse

Dans un contexte où la consultation publique sur le racisme systémique est largement débattue dans l’espace public, la Table de concertation contre le racisme systémique (TCRS), dont la CSN est membre, réitère l’importance de la démarche et insiste sur les conditions essentielles pouvant assurer son succès.

La TCRS, qui rassemble différents organismes de la société civile engagés dans la lutte contre le racisme systémique, rappelle que le racisme systémique est une problématique qui touche un million de Québécoises et de Québécois dans leur accès à un emploi, à la justice, aux services de santé et d’éducation. Lorsqu’on parle de racisme systémique, il s’agit non pas des attitudes individuelles, mais plutôt d’examiner de manière sérieuse le rôle des institutions pour rendre compte des inégalités sociales.

La TCRS souhaite également que la Commission des droits de la personne et de la jeunesse (CDPDJ) ait toute l’indépendance pour mener la consultation à bon port. Pour les membres de la Table, il est impératif que le Gouvernement du Québec ne recule pas, mais aussi qu’il garde désormais ses distances du processus, afin que les considérations partisanes ou électorales n’influencent pas les travaux de la CDPDJ, de la société civile, des expert.e.s et des citoyen.ne.s. La TCRS croit que la CDPDJ doit avoir les moyens politiques et financiers de fixer, en collaboration avec les organismes partenaires, un échéancier et un processus respectueux des participant.e.s et adéquat pour le sérieux des thématiques abordées.

Les organismes membres de la Table de concertation réitèrent également leur engagement pour faire de la lutte contre le racisme systémique un succès, à court comme à long terme. Pour la Table, la société civile a un rôle important à jouer dans la mobilisation citoyenne nécessaire à un véritable changement dans les pratiques des institutions et des organisations. La TCRS annonce donc qu’elle travaillera à ce que les recommandations finales de la consultation ait une suite et que la lutte pour une plus grande égalité au Québec continue, et ce peu importe les couleurs du gouvernement en place ou les saisons électorales.

La Table de concertation contre le racisme systémique a été créée en mai 2017 et rassemble des organismes engagés pour une société égalitaire, libérée du racisme et des discriminations. 

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket