Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN dénonce les coupes en santé et services sociaux

Du même SUJET

« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

« Trop peu, trop tard », dénoncent les syndicats du réseau

Bien qu’elles accueillent favorablement l’annonce du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de…
Les sages-femmes concluent une entente de principe

Les sages-femmes concluent une entente de principe

Tard dans la nuit de vendredi dernier, le Regroupement Les Sages-femmes du Québec (RSFQ) a conclu…
Les sages-femmes réclament l’équité avant les vacances de la construction

Les sages-femmes réclament l’équité avant les vacances de la construction

Les négociations entre Québec et le Regroupement Les Sages-Femmes du Québec entrent aujourd’hui, mercredi, dans une…
Équité salariale : plusieurs milliers de dollars pour les préposé-es en retraitement des dispositifs médicaux

Équité salariale : plusieurs milliers de dollars pour les préposé-es en retraitement des dispositifs médicaux

La FSSS–CSN et la FTQ sont parvenues à obtenir une entente découlant de l’exercice de maintien…
Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Faut-il attendre qu’il y ait des morts pour que cessent les bris de services?

Le syndicat du préhospitalier de Montréal et de Laval interpelle le gouvernement Legault quant à la…
Santé et services sociaux : il est inadmissible de perdre son revenu en raison de la COVID-19

Santé et services sociaux : il est inadmissible de perdre son revenu en raison de la COVID-19

Les organisations syndicales du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) dénoncent vigoureusement la…

La CSN dénonce les coupes en santé et services sociaux

À la suite de l’annonce officielle des représentants du Centre intégré universitaire en santé et services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS-MCQ) de coupes totalisant plus de six millions de dollars uniquement dans les services d’urgence de la région, la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) s’insurge. En effet, ces nouvelles coupes ne peuvent qu’augmenter le temps d’attente des usagers et diminuer la qualité des services.

Le vice-président de la FSSS-CSN en région, Claude Audy, déclare que « c’est irréaliste de penser qu’on peut couper plus de six millions de dollars et ne pas diminuer la qualité. C’est vraiment une pente glissante. Déjà, on fragilisait les services d’urgence publics avec la fermeture de Cloutier-du Rivage et en les redirigeant vers un groupe de médecine familial (GMF) privé où l’on n’avait pas trouvé suffisamment de médecins, en plus on vient couper six millions en main-d’oeuvre. C’est clairement des coupures de services à la population. C’est sans compter l’optimisation des services engendrés par la création du CIUSSS à la suite du projet de loi 10. Ce n’est que le début ! Le ministre Barrette doit s’engager à préserver les services à la population et faire en sorte que ça cesse ! »

« Le temps d’attente est déjà trop long et en plus on vient limiter la capacité de service. On réduit de plus en plus les services en région. C’est inacceptable ! Ça ne peut que toucher les gens et particulièrement les plus vulnérables. Les risques de fermeture des urgences dans des petites municipalités comme Plessisville nous inquiètent grandement », de dire Paul Lavergne, président du Conseil Central du Coeur-du-Québec de la CSN.

Ces organisations tiennent à rappeler que le gouvernement applique toujours sa logique d’austérité dans le secteur de la santé et des services sociaux et qu’elles entendent la combattre sur tous les fronts.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket