La CSN rend hommage à un leader

La ronde de négociation 2023 du secteur public est lancée. Pour cette ronde, la CSN, la CSQ, la FTQ et l’APTS unissent leur force et travaillent en Front commun pour défendre les travailleuses et les travailleurs. Apprenez-en plus.

Du même SUJET

Lucie Dagenais : une grande dame nous quitte

Lucie Dagenais : une grande dame nous quitte

C’est avec profondément de tristesse que le mouvement CSN a appris le décès cette semaine de…
Gérald Larose recevra le prix Chevalier-de-Lorimier

Gérald Larose recevra le prix Chevalier-de-Lorimier

Nous désirons vous transmettre cette invitation du Rassemblement pour un pays souverain. Cette année pour sa 17e…
Joseph Giguère (1940-2020)

Joseph Giguère (1940-2020)

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Joseph Giguère, ancien président du Conseil…
Fernand Daoust, un grand bâtisseur du Québec

Fernand Daoust, un grand bâtisseur du Québec

C’est avec une grande tristesse que les membres de la CSN ont appris ce matin le…
Le prix Pierre-Vadeboncœur 2019 remis  au romancier et essayiste Yvon Rivard

Le prix Pierre-Vadeboncœur 2019 remis au romancier et essayiste Yvon Rivard

Le jury du prix Pierre-Vadeboncœur a porté son choix sur l’essai Le chemin de l’école, de…
Décès de Norbert Rodrigue, ancien président de la CSN

Décès de Norbert Rodrigue, ancien président de la CSN

C’est avec une profonde tristesse que la CSN a appris le décès, hier soir, de Norbert…

Décès d'Yvon Charbonneau

Diner d'adieu pour les présidents des centrales qui retournent en prison le 2 février 1973
Diner d'adieu pour les présidents des centrales qui retournent en prison le 2 février 1973

La CSN rend hommage à un leader

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) tient à saluer Yvon Charbonneau et à offrir ses condoléances aux membres de sa famille et à ses proches ainsi qu’aux militantes et aux militants de la CSQ, qu’il a présidée de 1970 à 1978, puis de 1982 à 1988.

« J’ai personnellement rencontré le camarade Charbonneau, alors qu’il présidait la CEQ, a exprimé le président de la CSN, Jacques Létourneau. À cette époque, je militais dans le mouvement étudiant et ses qualités de leader et de tribun m’avaient impressionné. »

Aux côtés de Marcel Pepin et de Louis Laberge, Yvon Charbonneau a marqué la fin d’une époque du syndicalisme qui a ouvert la porte à des améliorations importantes des conditions de travail dans le secteur public québécois.

« Yvon Charbonneau était un syndicaliste combatif qui a bien servi la classe ouvrière, a poursuivi Jacques Létourneau. Je le salue bien bas. »

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket