Nous défendons les droits des travailleuses
et travailleurs depuis 1921

La CSN tient une vigile devant l’Assemblée nationale pour dénoncer l’attaque à notre démocratie

Du même SUJET

Des conditions du public au privé, une première dans le secteur des CHSLD

Des conditions du public au privé, une première dans le secteur des CHSLD

Dans le cadre d’assemblées générales ayant eu lieu le 2 mai 2022, les travailleuses et les…
La CSN prête à travailler dans une vision commune

La CSN prête à travailler dans une vision commune

Hier, de hauts fonctionnaires du ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que le…
Le STTuBAnQ tient un BBQ de solidarité

Le STTuBAnQ tient un BBQ de solidarité

En ce jeudi 16 juin, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs uni-es de Bibliothèque et Archives…
Les employé-es municipaux de Bonaventure obtiennent une première convention

Les employé-es municipaux de Bonaventure obtiennent une première convention

Trois ans après avoir rejoint les rangs de la CSN, les employé-es de la municipalité de…
Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Large appui de la Société civile envers la Première Nation de Long Point face à Sayona Mining et lancement d'une pétition de soutien internationale

Neuf regroupements et comités citoyens, groupes environnementaux, syndicat et organisme communautaire de l’Abitibi-Témiscamingue joignent leurs voix…
Faire du réseau un employeur de choix ? Oui et ça presse !

Faire du réseau un employeur de choix ? Oui et ça presse !

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) accueille avec ouverture le plan présenté mardi par le ministre…

Adoption du projet de loi 10 sous bâillon

La CSN tient une vigile devant l’Assemblée nationale pour dénoncer l’attaque à notre démocratie

Des militantes et militants de la CSN tiennent une vigile aujourd’hui devant l’Assemblée nationale pour dénoncer l’adoption sous bâillon du projet de loi 10. Pour la CSN, aucune raison ne justifie de bafouer notre démocratie pour adopter ce projet de loi. L’ensemble des composantes du réseau de la santé et des services sociaux a exprimé de sérieuses critiques concernant le projet de loi qui aura pour conséquence de désorganiser complètement le réseau de santé et de services sociaux.

Une attaque à la démocratie

Le gouvernement Couillard procédera à l’adoption sous bâillon du projet de loi 10 aujourd’hui. Rappelons que ce projet de loi crée des structures mammouth et concentre de nombreux pouvoirs entre les mains du ministre Barrette. La CSN tient une vigile toute la journée afin de dénoncer cette attaque à notre démocratie.

« Quelle est l’urgence d’adopter le projet de loi sous le bâillon? Malgré les beaux discours sur la transparence et l’ouverture dont il prétend faire preuve, le gouvernement Couillard choisit une voie antidémocratique des plus dommageables pour la société québécoise. Depuis le début, le ministre Barrette s’est entêté en n’écoutant personne. Il s’en est pris à tous ceux qui ont dénoncé sa vision et il est même prêt à faire fi du processus démocratique pour parvenir à ses fins », lance Jean Lacharité, vice-président de la CSN.

« Le projet de loi 10 ne permettra pas d’améliorer l’accès aux services et c’est la population qui en paiera le prix. Pendant que les vraies solutions seront mises de côté, le réseau sera une fois de plus paralysé par une énième réforme de structures. Nous sommes ici aujourd’hui pour faire comprendre au ministre Barrette et à ce gouvernement qu’il ne peut diriger le réseau comme une entreprise et qu’il doit miser sur l’expertise du personnel », poursuit Jeff Begley, président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN).

Notre réseau public de santé et de services sociaux est en danger

L’ensemble des composantes du réseau de la santé et des services sociaux a formulé de profondes critiques face au projet de loi 10, notamment lors de la commission parlementaire. La population doute de plus en plus que cette réforme permettra de régler les réels problèmes du réseau.

« Les travailleuses et les travailleurs du réseau ont toutes les raisons d’être inquiets de l’adoption de ce projet de loi. Ils subissent déjà une pression immense et ce projet de loi ne fait rien pour améliorer les choses. Plutôt que de leur donner les moyens d’offrir les meilleurs services possible, le ministre Barrette décide d’alourdir davantage les structures », explique Ginette Langlois, vice-présidente de la Fédération des professionnèles (FP-CSN).

« Il s’agit d’une attaque en règle à notre réseau public de santé et de services sociaux. En compliquant les choses plutôt qu’en s’attaquant aux problèmes de fond, le gouvernement favorise la privatisation. Nous avons bâti ce réseau public pendant plus de 50 ans. Nous devons faire entendre notre voix pour le défendre ! », de conclure Jean Lacharité.

À propos de la CSN

La CSN compte plus de 110 000 membres dans le réseau public de la santé et des services sociaux, ce qui en fait la plus grande organisation syndicale dans le secteur. Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.

Partager cette page sur Facebook Twitter LinkedIn Reddit Pinterest WeChat Mix Pocket